Olivier Schmouker - Le truc des 3C pour recruter via les médias sociaux

Publié le 09/06/2011 à 08:50, mis à jour le 10/06/2011 à 14:15

Olivier Schmouker - Le truc des 3C pour recruter via les médias sociaux

Publié le 09/06/2011 à 08:50, mis à jour le 10/06/2011 à 14:15

Tout d’abord, est-il vraiment nécessaire de se lancer dans les médias sociaux? Qui dit que la perle rare qu’on cherche depuis si longtemps va s’y trouver? Et qu’en réalité, on ne va pas juste perdre son temps et son argent à naviguer un peu n’importe où sur le Web? La réponse à toutes ces interrogations a été apportée par Mme Meunier et M. Lauzier par l’intermédiaire de chiffres : au Canada, 3,7 millions de personnes sont sur LinkedIn, 17 millions sur Facebook et 8,5 millions sur Twitter; de plus, 74% des internautes se disent influencés par ce qu’ils lisent dans les médias sociaux, et 33% d’entre eux consultent des blogues.

«On assiste à une vague de fond, mais à un effet de mode. Les internautes migrent massivement vers les médias sociaux, à tel point que certains experts technologiques commencent à envisager la possibilité que tout le Web lui-même se mette à migrer vers les médias sociaux, en ce sens que des entreprises vont délaisser leurs propres sites Web pour implanter celui-ci sur, par exemple, Facebook», dit Marianne Meunier.

Quel impact de tout cela sur les pratiques de recrutement? D’ores et déjà, 3 recruteurs professionnels sur 4 se servent des médias sociaux au Canada pour faire leurs recherches de candidats potentiels, et ceux-ci utilisent dans 78% des cas LinkedIn. Et ce, à toutes les étapes du processus de recrutement, soit : la notoriété globale de l’entreprise, l’établissement d’un bassin de personnes talentueuses, la recherche de candidats passifs (souvent les plus intéressants) et l’arrimage. Les exemples sont à foison : pour la notoriété, on peut citer le modèle de la page Facebook Ernst & Young Careers, qui au départ a été conçue à l’attention des étudiants et qui, vu sa popularité, s’est adressée à toute personne envisageant une carrière au sein du cabinet de conseils ; et pur le bassin de talents, celui de la page Facebook Cirque du Soleil Casting, qui comporte des vidéos emballantes, des présentations d’artistes, et même des informations sur la vie après sa carrière au Cirque.

«En deux mots, on peut dire que les médias sociaux permettent de passer de Push à Pull. Push : amener les candidats potentiels sur votre site Web Carrière par le moyen d’une combinaison de publicités sur Internet et d’autres sur des médias traditionnels. Pull : intéresser des candidats potentiels par un message pertinent, au bon moment, là où ils se trouvent, à savoir, de plus en plus, sur les médias sociaux», explique Mme Meunier.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Vaccination obligatoire: 18 intervenants seront entendus

23/08/2021 |

La commission parlementaire durera deux jours complets, soit en personne au parlement ou en visioconférence.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...