Managers, voici 3 trucs de «pros» pour bien télétravailler

Publié le 17/03/2020 à 06:06

Managers, voici 3 trucs de «pros» pour bien télétravailler

Publié le 17/03/2020 à 06:06

Objectif premier : éviter le sentiment d'isolement... (Photo: Andrew Neel/Unsplash)

BLOGUE. Covid-19 oblige, le télétravail est maintenant devenu le quotidien de nombre de travailleurs. Alors que c’était loin d’être le cas jusqu’alors: en Amérique du Nord, moins du quart des employés recourent habituellement au télétravail sur une base régulière, ce qui est une proportion similaire à celle d’il y a une dizaine d’années, selon le Bureau of Labor Statistics; et de manière générale, le temps de travail moyen à domicile n’a augmenté que de neuf minutes, ces dix dernières années.

Le changement est, donc, brutal. En particulier pour les managers, qui se retrouvent ainsi loin des employés dont ils ont la responsabilité. Ce qui a de quoi déstabiliser, pour ne pas dire paniquer. Pas vrai?

Il se trouve que j’ai lancé vendredi un appel à tous sur LinkedIn, en quête de conseils pratiques pour ceux qui sont désormais contraints de recourir au télétravail. Et l’appel a été entendu : j’ai reçu pas moins d’une centaine de messages pour m’aider en ce sens!

Voici, pour vous, chers managers, les conseils les plus appropriés qui vous sont adressés par des «pros» du télétravail…

1. Rester en contact avec chacun

«La clé du télétravail, c’est de rester en contact avec son équipe», lance Mylène Forget, présidente, de Massy Forget Langlois relations publiques.

Caroline Lachance, DRH, de Progesys, abonde dans le même sens : «Mon conseil numéro 1, c’est de rester connecté avec tous les membres de l’équipe, dit-elle. Chez nous, notre outil chouchou pour ça est Teams de Microsoft Office : on peut facilement s’appeler et faire des vidéoconférences, ou encore partager des documents entre nous. Quant à moi, je veille à faire un appel téléphonique tous les matins à chacun des membres de l’équipe et à parler régulièrement aux uns et aux autres durant la journée, en fonction des nécessités.»

«Ce n’est pas tant l’outil qui importe, mais le fait d’entretenir activement ses connexions, explique Serge Roy, consultant, d’Edgenda. L’idée, c’est d’entretenir l’énergie de la connexion qu’on a avec les autres : renforcer sans cesse les liens forts avec nos collaborateurs réguliers comme les liens faibles avec nos collaborateurs moins réguliers. Car ça nourrit le besoin d’appartenance de chacun, en dépit de la distance. Et car ça fait chérir encore plus les moments en face à face que l’on peut encore avoir entre nous.»

Et d’ajouter : «Cela peut passer par un texto, un coup de fil, ou encore un bon vieux courriel, dit-il. Par un clin d’oeil, une reconnaissance, un partage, un trait d’humour. Bref, par tout ce qui peut communiquer de l’énergie à l’autre.»

2. Éviter la surabondance de communications

«Le télétravail peut présenter un piège, celui du «temps réel» des courriels, dit Jean-Michel Nahas, vice-président principal et associé, de Casacom. Il ne faut pas bombarder les autres de courriels parce qu’ils sont physiquement loin de nous. Et encore moins s’attendre à une réponse immédiate de leur part. Non, ce qu’il faut, c’est se fixer des moments précis où chacun traite ses courriels (ex.: à 8h30 et à 11h, le matin). Et veiller à désactiver les notifications qui alertent de la réception d’un courriel. Car l’important pour le télétravailleur est de pouvoir rester concentré sur son travail, des heures durant, sans être dérangé à tout bout de champ.»

3. Continuer d’avoir du fun ensemble

«Le plaisir d’être ensemble au bureau est quelque chose de si fort que même les plus fervents défenseurs du télétravail n’hésitent pas à venir faire un tour au bureau dès que l’occasion se présente à eux, dit Alain Robillard-Bastien, PDG et associé, d’Ergoweb. D’où l’importance de trouver un moyen pour permettre à chacun de parler avec ses collègues, de maintenir un lien, même si c’est pour jaser de tout autre chose que du travail. Le truc ultime? Organiser un 5@7 virtuel: chacun chez soi, et santé!»

Chez Expertus, le télétravail à raison d’une ou deux journées chez soi est monnaie courante. Depuis l’arrivée du nouveau coronavirus, toute l’entreprise a basculé lundi dans le 100% télétravail. Comme cela peut susciter du stress ou même de l’angoisse chez certains employés, l’équipe des ressources humaines a concocté l’opération «Remote 3.0»…

«Nous allons multiplier les occasions d’avoir du fun ensemble, même si c’est à distance les uns des autres, dit Ève Laniel, DRH, d’Expertus. Par exemple, tous les matins, de 7h à 8h30, sera ouvert une chaîne Slack pour un «partage autour de la machine à café». Autre exemple: les mercredis sans lunch, l’entreprise se chargeant de livrer à domicile le lunch de chacun, en fonction de ses goûts et préférences. On va aussi organiser une performance musicale live, sur Hangout. Idem, tous les vendredis, nous allons organiser un point de rencontre pour tout le monde, histoire de partager nos meilleurs coups réalisés dans la semaine écoulée.»

Voilà. Chers managers, vous disposez à présent d’astuces aussi variées qu’originales pour agrémenter le quotidien de vous tout nouveaux télétravailleurs. À vous de piger allègrement dans celles-ci pour booster comme jamais leur moral.

En passant, l’écrivain britannique Arthur C. Clarke a dit dans «2001, l’odyssée de l’espace»: «La distance rend toute chose infiniment plus précieuse».

PLUS : «Télétravailleurs, voici 10 autocollants pour vous automotiver!»

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Encore 6 trimestres avant le retour à la normale!

03/07/2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est que les chiffres sur la reprise sont «trompeurs», selon une étude de Deloitte.

Déconfinement: la Californie fait machine arrière

02/07/2020 | AFP

La Californie a fait machine arrière mercredi dans l'espoir de contrer une flambée de cas de coronavirus.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...