Managers, croyez-vous vraiment faire une différence?

Publié le 09/09/2015 à 05:55

Managers, croyez-vous vraiment faire une différence?

Publié le 09/09/2015 à 05:55

Les trois chercheurs se sont demandé si un leader digne de ce nom était vraiment en mesure de venir en aide à une équipe qui allait de revers en revers. Et pour s'en faire une idée, ils ont procédé à une petite expérience. Ils ont demandé à 252 volontaires de se prêter à un jeu très simple.

Chacun apprenait qu'il faisait partie d'une petite équipe dont le nombre de membres était variable, puis était invité à prendre place dans un cubicule, face à un ordinateur. Il lui fallait alors prendre une série de 10 décisions, sachant que tous les autres membres de son équipe prenait au même moment le même type de décision que lui. Quelles décisions? Eh bien, il devait indiquer, sous forme de points, la quantité d'énergie qu'il investissait dans la réalisation d'un projet commun, après avoir été informé du fait que :

> Son objectif personnel consistait à glaner le plus de points possible. (Le montant final de ses points était, à la toute fin, converti en espèces sonnantes et trébuchantes.)

> Si les membres d'une équipe investissaient beaucoup ensemble en même temps, ils gagnaient chacun plus de points que ce qu'ils avaient misé. Cela étant, le gain ainsi enregistré n'était pas si élevé que ça, ce qui pouvait amener les uns et les autres à penser que fournir beaucoup d'efforts n'était pas si payant que ça.

> Si certains membres d'une équipe n'investissaient pas beaucoup, l'effort des autres se révélait improductif, en ce sens qu'ils ne gagnaient pas plus de points que ce qu'ils avaient misé, et pouvaient même en arriver... à en perdre!

On le voit bien, ce petit jeu était on ne peut plus stratégique. Car l'idéal était en théorie de fournir peu, ou pas, d'effort pendant que les autres donnaient leur 110% : si cela fonctionnait, le joueur égoïste sortait grand gagnant de la partie. Mais il s'agissait là d'un idéal qui souffrait d'une exception : si tout le monde donnait son 110% tout le temps, alors là, chacun empochait le maximum. Dure dilemme, n'est-ce pas?

Ce n'est pas tout. Les participants n'étaient pas tous placés dans les mêmes conditions :

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...