Les bienfaits incroyables, mais véridiques, de... la routine!

Publié le 12/01/2016 à 06:09

Les bienfaits incroyables, mais véridiques, de... la routine!

Publié le 12/01/2016 à 06:09

Pour s'en faire une idée, les trois chercheurs ont concocté un modèle de calcul économétrique visant à déterminer les conséquences d'une organisation qui entend effectuer un changement important alors qu'elle est, de manière générale, pas mal routinière. Ils ont considéré qu'une organisation était, pour simplifier, un ensemble de connexions plus ou moins dense, où :

- chaque noeud correspond à un employé qui est soit routinier, soit non-routinier;

- chaque lien entre deux noeuds correspond à la relation, plus ou moins étroite, entre ceux-ci.

Ils ont aussi considéré que :

- la routine contribuait à la création de la structure des connexions de l'organisation;

- la routine stabilisait la structure des connexions de l'organisation;

- la routine ralentissait la circulation des informations au sein de la structure des connexions de l'organisation.

Enfin, ils ont regardé ce qui se produisait si l'on forçait un ou plusieurs noeuds à la fois à quitter leur routine; et ce, à l'échelle de l'organisation. J'ai une image pour vous permettre de saisir le concept... Imaginez une fourmilière, cette vaste structure de connexions. Chaque petite fourmi à une tâche à accomplir, et elle le fait mécaniquement, sans réfléchir, à moins de se retrouver - pour une raison externe ou par pur hasard - contrainte d'improviser. Maintenant, supposons qu'un petit garçon passe dans le coin et ne résiste pas à l'envie de donner un coup de pied dans la fourmilière. Que se passe-t-il? Chaque petite fourmi sort immédiatement de sa routine et pare au plus pressé. Mais comment, au juste? C'est ce que permet de découvrir et d'analyser le modèle de calcul mis au point par les trois professeurs de design et stratégie organisationnels de l'Université du Danemark du Sud.

Résultats? Je vous les donne en mille :

> La routine est un frein à l'adaptation. Dès lors qu'une organisation est passablement routinière, elle présente une résistance certaine au changement, et peine donc à s'adapter à la nouveauté. «Ce qui vérifie l'intuition que chacun de nous a à propos de la routine», soulignent les auteurs de l'étude.

> La routine est un catalyseur de l'adaptation. À leur plus grand surprise, les trois chercheurs ont mis au jour un bienfait complètement insoupçonné de la routine dès lors qu'il s'agit de s'adapter à une nouveauté. Ils ont en effet découvert - tenez-vous bien! - que la routine permettait d'améliorer le processus de mutation découlant du changement, à condition que ce dernier soit non pas le fruit du hasard, mais celui d'une planification. Autrement dit, si le changement qui est entrepris a été soigneusement calculé à l'avance, les personnes routinières vont y réagir certes en freinant comme elles le peuvent, mais ce faisant, en offrant à l'organisation l'occasion et le temps d'améliorer le processus de mutation, chemin faisant.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...