Les bienfaits incroyables, mais véridiques, de... la routine!

Publié le 12/01/2016 à 06:09

Les bienfaits incroyables, mais véridiques, de... la routine!

Publié le 12/01/2016 à 06:09

Nos petites habitudes peuvent avoir du bon au travail. Si, si... Photo: DR

La routine. Le fameux métro-boulot-dodo. Oui, le sempiternel train-train quotidien au travail. Quelle horreur! Quelle nuisance que de devoir accomplir, jour après jour, toujours les mêmes choses! Quelle plaie, disons-le carrément, pour la productivité, pour la satisfaction, pour l'épanouissement d'une personne! Pas vrai?

Hum... Et si ce n'était pas si vrai que ça... Et si la routine avait du bon, sans que nous en ayons vraiment conscience... Et si, en résumé, nous avions tous, vous comme moi, des idées reçues sur la routine...

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Mon groupe Facebook

Mon compte Twitter

Vous me connaissez, j'aime prendre le contre-pied des idées reçues. C'est pourquoi mes yeux se sont écarquillés de plaisir lorsque je suis tombé sur une étude intitulée Inertia in routines: A hidden source of organizational variation, signée par trois professeurs de design et stratégie organisationnels à l'Université du Danemark du Sud, à Odense (Danemark): Sangyoon Yi, Thorbjørn Knudsen et Markus Becker. C'est que celle-ci, je le sentais, allait carrément démolir toutes mes croyances à ce sujet. Explication.

Les trois chercheurs se sont posé une question : «La routine est-elle un frein ou un accélérateur à l'adaptation organisationnelle?». Une curieuse interrogation a priori puisque, spontanément, nous avons envie de répondre : «Un frein, de toute évidence». De fait, nombre d'exemples concrets nous viennent à l'esprit : le collègue routinier qui freine des quatre fers dès qu'il entend le mot «changement»; le vieux boss qui n'a qu'un mot à la bouche dès qu'on lui soumet une idée neuve, soit «Si ça pouvait marcher, ça se saurait depuis longtemps, crois-moi, p'tit gars»; ou encore, le plantage monumental d'une équipe habituée aux succès, le jour où il lui a fallu s'aventurer en terrain inconnu.

Alors? À quoi bon s'interroger de la sorte? Eh bien, les trois chercheurs ont noté que plusieurs études apportaient des bémols quant aux nuisances liées à la routine. Des bémols, en ce sens que le train-train quotidien au travail peut, à l'occasion, présenter de l'intérêt : par exemple, à partir du moment où une personne accomplit toujours les mêmes tâches, elle finit par agir de manière plus ou moins automatique, si bien que son cerveau se trouve, dès lors, libre de penser à autre chose; du coup, cette personne-là est à même d'agir et de réfléchir sur tout autre chose, et par suite, de - pourquoi pas? - trouver des idées neuves fort utiles pour son travail. Bref, la routine peut être propice à, entre autres, la créativité.

Mais voilà, est-ce vrai, ou pas? Ces avantages-là se vérifient-ils bel et bien, ou pas? Vous venez de comprendre l'utilité de cette étude.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...