Être irrationnel peut-il avoir du bon?

Publié le 23/05/2012 à 09:19, mis à jour le 24/05/2012 à 13:29

Être irrationnel peut-il avoir du bon?

Publié le 23/05/2012 à 09:19, mis à jour le 24/05/2012 à 13:29

Ainsi, ils se sont plongés dans les résultats d'un vaste sondage mené en 2008 par l'Osaka University, qui consistait à interroger 3 048 personnes de manière très fouillée sur elles-mêmes et leurs croyances. Celui-ci comportait des questions liées à deux aspects de l'irrationnel, à savoir ce que les chercheurs ont appelé les «pensées non-scientifiques» (croyance dans ce que disent les horoscopes, la cartomancie, etc.) et les «pensées paranormales» (croyance dans l'influence des esprits, des forces surnaturelles, etc.). Il présentait également des indicateurs du succès dans la vie de ces mêmes personnes, la notion de performance étant ici évaluée à partir de deux critères, soit les revenus et la joie de vivre.

Les trois chercheurs japonais ont adopté une approche économétrique de leur sujet, et établi, entre autres, des équations permettant de calculer l'impact des différentes variables entre elles. Un exemple : le fait d'avoir beaucoup de pensées non-scientifiques influence-t-il directement, ou pas, le niveau de nos revenus?

Intéressant à savoir, vous ne trouvez-pas? Sans tarder, voici les principales trouvailles de cette étude:

> Avoir des pensées non-scientifiques fait diminuer notre niveau de revenus;

> Avoir des pensées paranormales n'a pas d'impact sur nos revenus;

> Avoir des pensées non-scientifiques fait diminuer notre joie de vivre;

> Avoir des pensées paranormales fait croître notre joie de vivre.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...