Et si vous vous dotiez d'un CA personnel?

Publié le 16/05/2013 à 08:49, mis à jour le 16/05/2013 à 08:53

Et si vous vous dotiez d'un CA personnel?

Publié le 16/05/2013 à 08:49, mis à jour le 16/05/2013 à 08:53

3. Recrutement

Fort d'un «plan de match solide», le temps est à présent venu de recruter les membres de votre CA personnel. L'idée n'est pas de nouer des liens avec des personnes importantes de votre milieu professionnel, mais de s'entourer de personnes qui complèteront vos qualités personnelles. «Le but est d'élargir au maximum votre champ de vision, grâce aux points de vue complémentaires des membres du CA personnel», souligne-t-elle.

Comment s'y prendre pour convaincre quelqu'un de devenir membre d'un CA personnel? Tout bonnement en expliquant soigneusement de quoi il s'agit. «Les réactions sont toujours intéressantes : dans mon cas, il y en a eu un qui a été très surpris, mais qui a tout de suite dit "oui", sans que j'ai besoin de lui présenter mon pitch; il y en a eu aussi un autre qui y a réfléchi et qui m'a demandé la réciprocité, à savoir que je lui fasse part de ma vision des affaires et de mes conseils en matière de détermination», raconte-t-elle.

Et que les gens ont-ils à gagner à être membre d'un CA personnel? «Sur le plan financier, rien du tout. Mais sur le plan humain, tout. C'est simple, ceux qui acceptent de jouer ce rôle sont toujours des personnes généreuses, qui apprécient transmettre aux autres leur savoir», dit Mme Bernard.

4. Application

La directrice de Nova Bus dispose aujourd'hui d'un CA personnel riche de six membres dont aucun ne connaît les autres. Ils ne se rencontrent même jamais tous ensemble. «La raison en est que je ne souhaite pas que l'un influence l'autre. Par ses commentaires, l'opportuniste pourrait, par exemple, blesser un autre membre s'il était présent, ou bien se retenir, sachant que ce qu'il voudrait me dire ne passerait pas auprès des autres», dit-elle.

Du coup, elle ajuste les rencontres en fonction des uns et des autres. Pour l'un, c'est une rencontre mensuelle, pour l'autre, une rencontre trimestrielle. Pour l'un, c'est un courriel, pour l'autre, un lunch. «Une fois par an, je rédige mon rapport annuel, qui fait le bilan de l'année écoulée et des mes progrès dus au travail du CA personnel. Je fais ça entre Noël et le Jour de l'an. Je le leur communique et ils me donnent leur feedback», indique-t-elle.

Et d'ajouter : «Bien sûr, d'autres types de fonctionnement sont envisageables. À chacun de l'adapter à sa propre situation».

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Les mises en chantier de logements seront inférieures aux cibles de 2030, dit la SCHL

L’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique devront doubler le nombre de mises en chantier.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...