Et si vous recrutiez une superstar...

Publié le 21/02/2014 à 06:09

Et si vous recrutiez une superstar...

Publié le 21/02/2014 à 06:09

Les superstars ont toujours une aura magique... Photo: DR

Embaucher une superstar. Pour prendre en mains une équipe de choc, voire carrément l'entreprise. Qui n'en rêve pas? Mais qui ne se dit pas aussi, en douce, qu'un tel coup pourrait être à double tranchant, car la superstar pourrait tout aussi bien faire des étincelles que s'éteindre d'un coup, et l'entreprise avec elle?

Découvrez mes précédents billets

Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter

Mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau

Alors? Cela vaut-il la peine de courir un tel risque? Ou pas? La réponse à cette interrogation existe. Elle se trouve dans une étude intitulée Superstar chinese CEOs, laquelle est signée par : Martin Conyon, professeur de gouvernance à l'École de management de l'Université de Lancaster (Grande-Bretagne); Lerong He, professeur de management à l'Université d'État de New York à Brockport (États-Unis); et Xin Zhou, professeur de finance à l'École de management de l'Université Fudan à Shanghai (Chine).

Les trois chercheurs ont noté qu'un phénomène particulier était en train de se produire dans l'économie de la Chine : l'émergence de PDG à l'aura de superstars. Ces PDG-là volent de succès en succès, ils roulent sur l'or et l'affichent sans honte, et surtout, les médias se les arrachent. Ils deviennent de véritables icônes. Ce qui est d'autant plus curieux que la Chine est encore, du moins officiellement, un régime communiste.

Bien entendu, ils ont voulu savoir si ces PDG-là méritaient, ou pas, une telle fascination populaire. Oui, ils ont tenu à vérifier s'ils livraient bel et bien la marchandise, ou pas. Bref, ils ont voulu découvrir s'il valait la peine, en général, de faire appel aux lumières d'une superstar.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Les mises en chantier de logements seront inférieures aux cibles de 2030, dit la SCHL

L’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique devront doubler le nombre de mises en chantier.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...