Et si vous positiviez un peu?

Publié le 05/02/2013 à 09:29, mis à jour le 05/02/2013 à 11:16

Et si vous positiviez un peu?

Publié le 05/02/2013 à 09:29, mis à jour le 05/02/2013 à 11:16

Pas mal, n'est-ce pas? Qui aurait cru, avant cela, que le simple fait d'adopter une attitude positive à une réunion pouvait avoir un tel impact? Soyons honnêtes, pas grand monde…

Maintenant, on peut dégager de cette étude plusieurs implications pratiques. Je vous en propose trois :

1. Multipliez les signes de positivisme. N'attendez pas que les autres le fassent, commencez par, vous-même, envoyer des signes d'encouragement aux autres. Comme l'optimisme est contagieux, vous verrez cela faire le tour du bureau pour finir – qui sait? – par vous revenir.

2. Démarrez vos réunions par des signes de positivisme. Parlez, par exemple, de solutions envisageables, plutôt que de vous étendre sur le problème rencontré. Et parlez-en le plus tôt possible dans la réunion, car cela permettra aux autres de positiver à leur tour plus qu'à l'habitude.

3. Cédez la parole à la première main levée. Puisque le simple fait de multiplier les prises de parole amène à davantage de positivisme, veillez donc à ne surtout pas garder la parole outre mesure. Et même, à couper la parole de ceux qui s'éternisent.

Voilà. À vous de jouer!

En passant, Léon Daudet, le fils aîné d'Alphonse et lui-même écrivain, a dit dans ses Souvenirs : «Autant l'optimisme béat, c'est-à-dire inactif, est une sottise, autant l'optimisme, compagnon de l'effort, est légitime».

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...