Employeurs, voici ce que craignent maintenant vos employés!

Publié le 10/08/2020 à 08:00

Employeurs, voici ce que craignent maintenant vos employés!

Publié le 10/08/2020 à 08:00

Une peur tétanisante... (Photo: Anastasiia Chepinska pour Unsplash)

BLOGUE. Aujourd’hui, 2 Québécois sur 5 (44%) ont peur à l’idée de devoir remettre les pieds au bureau. Et ils sont 1 sur 2 (50%) à dire qu’ils refuseraient carrément de revenir sur leur lieu de travail habituel si jamais ils sentaient que leur employeur n’y prenait pas les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité par rapport à la pandémie du nouveau coronavirus. C’est du moins ce qui ressort d’un sondage mené par le cabinet-conseil KPMG Canada.

Que craignent-ils, au juste? Ceci:

- 71% des Québécois redoutent de contracter la COVID-19 au bureau et par la suite de contaminer leurs proches.

- 73% des inquiets redoutent de l’attraper par un collègue asymptomatique, ou pis par un collègue qui se présenterait quand même au travail en se sachant malade.

- 56%, à force de partager les espaces communs du bureau (ex.: les salles de réunion, la cafétéria, etc.).

- 44%, à cause de la ventilation et de la circulation de l’air au bureau.

C’est que la quasi-totalité des Québécois (92%) estiment que la pandémie est loin d’être terminée, qu’une seconde vague est même envisageable dès la rentrée, en septembre.

Qu’est-ce qui pourrait les rassurer? Voici ce qu’en disent les principaux intéressés:

- 52% des Québécois se sentiraient «beaucoup plus» ou «un peu plus» à l’aise de retourner au bureau si leur employeur les tenait au courant du niveau de risque et leur fournissait des ressources pour prendre soin de leur santé et de leur bien-être.

- 87% ont a priori confiance que leur employeur prendra et maintiendra toutes les précautions nécessaires pour protéger leur santé et leur sécurité.

Autrement dit, chers employeurs, il convient de communiquer sans relâche avec vos employés à propos des mesures adoptées à l’interne pour contrer la propagation du nouveau coronavirus, et, surtout, de concrétiser celles-ci, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. Car cela rétablira la confiance. La nécessaire confiance dont ont besoin vos employés.

C’est qu’au fond ils ont bien apprécié l’expérience du télétravail:

- 77% des Québécois qui ont goûté au télétravail ce printemps s’en disent satisfaits.

- 59% disent même que cela a amélioré leur productivité.

Cela étant, nombre d’entre eux reconnaissent que le télétravail n’est pas la panacée:

- 72% d’entre eux déplorent que cela les «éloigne» de leurs collègues, qu’ils se sentent moins proches d’eux qu’auparavant.

- 73% disent qu’à choisir ils préfèrent les échanges en personne. D’ailleurs, 72% considèrent que les réunions en personne sont un facteur essentiel à l’établissement et au maintien de relations à long terme.

«C’est clair, la pandémie oblige tous les employeurs à instaurer des protocoles et des mesures de sécurité, et à repenser leurs façons de communiquer avec les employés. Mais la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que ces derniers ont confiance que leur employeur sera à la hauteur de la situation à ce sujet», dit Yvon Audette, chef de l’exploitation, services-conseils en management, de KPMG Canada.

Dont acte, chers employeurs. D’autant plus que le sondage révèle que 78% des Québécois seraient plus fidèles à leur employeur ou fourniraient volontiers un effort supplémentaire sachant que leur entreprise a leur sécurité à cœur...

En passant, l’acteur belge Jean-Claude Van Damme a dit, dans une de ses pensées aussi foudroyantes que renversantes : «Quand vraiment on a une confiance, on devient confiant».

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

5 trucs ultra simples pour bien exprimer votre reconnaissance

08/09/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Lorsqu'on est reconnu au travail, on se sent beau et fort. Et mine de rien, ça fait toute une différence.

Coup dur pour le télétravail à Québec!

28/08/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les télétravailleurs vont y devenir ultra minoritaires, car les employeurs ne veulent plus de cette formule...

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...