Employeurs, devinez ce qui pousse un candidat à dire «oui»!

Publié le 02/05/2019 à 06:06

Employeurs, devinez ce qui pousse un candidat à dire «oui»!

Publié le 02/05/2019 à 06:06

De la musique à vos oreilles... (Photo: Ali Beilankouhi/Unsplash)

La guerre des talents est plus féroce que jamais, vous le savez fort bien. En revanche, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est ce qui pousse les nouveaux talents à choisir une offre d’emploi plutôt qu’une autre…

Aimeriez-vous le savoir ? Vraiment ? Parfait. Vos désirs sont des ordres pour moi…

Il se trouve que le cabinet-conseil en ressources humaines Robert Half a mené un sondage à ce sujet au Canada, après avoir découvert qu’aujourd’hui la moitié des nouvelles recrues (49%) recevaient «au moins deux offres» lors de leur période de recherche d’emploi. Autrement dit, après avoir saisi que le marché du travail était à présent on ne peut plus favorable aux chercheurs d’emploi puisque la plupart d’entre eux ont le luxe de choisir l’emploi qui leur convient le mieux.

Robert Half leur a demandé combien de temps ils prenaient pour faire leur choix entre les multiples offres reçues. La réponse : 71% d’entre eux ont dit qu’ils avaient tranché en moins de deux jours. Autrement dit, la décision est rapide.

Quels critères leur avaient permis de trancher aussi vite ? Voici, pour vous, le Top 5 des critères déterminants dans leur choix :

1. Salaire

2. Avantages sociaux

3. Responsabilités / défis liés au poste

4. Temps de déplacement entre le domicile et le lieu de travail

5. Possibilité d'avancement professionnel

«Lorsqu’un employeur fait une offre, il faut qu’il ait conscience qu’il y a de fortes chances que son candidat idéal soit également celui d'un concurrent. Voilà pourquoi il est essentiel que les entreprises se présentent sous leur meilleur jour et agissent rapidement pour s'approprier les talents dont elles ont besoin», dit David King, directeur principal, Canada et Amérique du Sud, de Robert Half.

Et de poursuivre : «Les recruteurs qui désirent faire pencher la balance en leur faveur doivent se concentrer non seulement sur un salaire et des avantages sociaux concurrentiels, mais aussi sur ce qui fera que le candidat pourra s’épanouir à son nouveau poste, dit-il. Car l’important, à ses yeux, c’est de pouvoir exprimer quotidiennement son plein potentiel et d’ainsi contribuer à la réussite de toute l’organisation.»

Voilà. Vous souhaitez franchement que les candidats vous disent «oui», et non plus les sempiternels «non» auxquels vous avez droit depuis un bon bout de temps ? C’est simple, il vous suffit de miser à fond sur le Top 5, en l’adaptant à la réalité de votre entreprise. Et le tour sera joué !

En passant, le dramaturge français Alfred de Musset aimait à dire : «Entre presque oui et oui, il y a tout un monde».

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

 

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

16/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG de SpaceX et Tesla a concocté des astuces spéciales pour être hyper efficace au travail.

Quelle est la tenue parfaite pour un entretien d'embauche?

12/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le complet et le tailleur sont-ils toujours de rigueur, de nos jours? Hum, pas sûr...

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...