COVID-19: les femmes plus affectées mentalement que les hommes!

Publié le 15/05/2020 à 08:00

COVID-19: les femmes plus affectées mentalement que les hommes!

Publié le 15/05/2020 à 08:00

3 Canadiennes sur 5 en pâtissent psychologiquement. (Ph: Mitchell Hartley/Unsplash)

BLOGUE. Au Canada, 3 femmes sur 5 (62%) ont vu leur santé mentale affectée par la pandémie du nouveau coronavirus. Ce qui est nettement plus que les hommes, le même pourcentage étant pour eux de 49%. C’est ce qui ressort d’un sondage mené par Ipsos pour le compte de la Financière Sun Life.

Qu’est-ce qui les fait ainsi souffrir? Voici les principales réponses données par les personnes concernées:

1. L’isolement social (66%)

2. L’inquiétude pour les proches (57%)

3. La peur de contracter la COVID-19 (56%)

4. Le stress financier (51%)

«La pandémie de COVID-19 est sûrement la plus importante urgence sanitaire que nous verrons de notre vivant, dit Jacques Goulet, président de Sun Life Canada. Elle fait émerger de nouvelles formes de stress, dont les effets potentiels à long terme sur la santé mentale des gens ont de quoi inquiéter.»

Près de 60% des personnes dont la santé mentale s'est récemment dégradée disent ne pas avoir accès à un traitement ou à du soutien social. Plusieurs raisons les empêchent de recevoir le soutien dont ils ont pourtant grandement besoin:

- Je n'ai pas les moyens (22%)

- Je ne sais pas comment m'y prendre ni où trouver de l'aide (17%)

- Je suis gêné de demander de l'aide (12%)

«La pandémie fait vivre toutes sortes d'émotions, comme la nervosité, la peur et l'anxiété, dit Sam Mikail, directeur, solutions en santé mentale, de la Sun Life. Il est important d'écouter son corps, de réfléchir à ce qu'on ressent et, le cas échéant, de demander de l'aide. Parler à un parent ou à un ami est un excellent premier pas, mais il ne faut pas hésiter à s'adresser à des professionnels.»

Et M. Mikail de donner quelques conseils pratiques à cet égard:

- soyez honnête à propos de ce que vous ressentez;

- gardez un contact régulier avec votre réseau de connexions personnelles et professionnelles grâce aux technologies;

- si vous vivez avec d'autres, accordez-vous des moments en solo (tout le monde a besoin de prendre du temps pour soi);

- si vous vivez seul et n'êtes pas physiquement vulnérable, sortez au moins une fois par jour en prenant les précautions recommandées.

«C’est ensemble que ça va bien aller», lance Sam Mikail en guise de conclusion.

Le sondage a été mené par Ipsos entre le 29 avril et le 1er mai 2020. Un échantillon de 1.000 Canadiens de 18 ans et plus a été tiré du panel en ligne «Je-dis» d'Ipsos. Les données recueillies auprès des Canadiens ont été pondérées pour que l'échantillon soit représentatif de la population canadienne réelle sur les plans de la répartition selon la région, l'âge et le sexe. Les résultats du sondage sont exacts à ± 3,5 % (niveau de confiance de 95%) par rapport à ce qu'ils auraient été si l'ensemble des Canadiens adultes avaient été sondés.

PLUS : «Télétravailleurs, voici 10 autocollants pour vous automotiver!»

*****

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Demain matin, tous télétravailleurs?

14/05/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est qu'au Québec 1 télétravailleur sur 2 y a furieusement pris goût, selon un sondage...

Recruter, c'est «Mission: Impossible» en période de pandémie?

12/05/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Oui, sauf si les employeurs voient leurs emplois «d'avant» autrement, et donc innovent, selon une étude...

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...