Connaissez-vous le management émotionnel?

Publié le 23/01/2013 à 06:09, mis à jour le 28/01/2013 à 15:20

Connaissez-vous le management émotionnel?

Publié le 23/01/2013 à 06:09, mis à jour le 28/01/2013 à 15:20

Faire vibrer les autres, c'est toujours gagnant! Photo: DR

BLOGUE. Nous avons tous déjà entendu parler de l'intelligence émotionnelle, la fameuse IE concoctée dans les années 1990 par le psychologue américain Daniel Goleman, qui désigne notre capacité à identifier, accéder et même contrôler ses émotions et celles d'autrui. Mais avez-vous aussi entendu parler du management émotionnel? Probablement pas…

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Le management émotionnel, c'est la faculté pour un manager d'identifier et d'intégrer ses émotions et celles d'autrui à sa prise de décision. C'est du moins la définition qu'en donne son concepteur, Hiroyuki Umemuro, professeur de management à l'Institut de technologie de Tokyo (Japon).

«Traditionnellement, un manager prend une décision à l'aide de données chiffrées objectives, comme les coûts, les revenus et les profits. Et on évalue la pertinence d'une prise de décision en fonction des mêmes critères : si les revenus se mettent à chuter, c'est que la décision prise était mauvaise. Mais, on se rend maintenant compte que de tels critères ne suffisent pas vraiment pour différencier une bonne d'une mauvaise décision. Il faut également tenir compte de l'expérience émotive des personnes directement concernées par la décision, comme les membres de son équipe et les clients», explique M. Umemuro.

L'expérience émotive? Il faut comprendre par là l'impact général qu'a une décision sur une personne : par exemple, pour un client, sa joie première au moment où elle a acquis le nouveau produit de l'entreprise, ou au contraire son immense déception; et pour un employé, sa fierté de travailler sur le projet du tout nouveau produit de l'entreprise, ou au contraire sa frustration de devoir quitter le projet sur lequel il travaillait pour passer à un autre qui ne l'enchante guère. On le voit bien, de l'addition de toutes ces menues émotions déclenchées par la décision prise résulte le succès, ou l'échec, de celle-ci. Et ce n'est pas juste un chiffre comme des ventes en progression de 1,67% sur un trimestre qui peut le traduire correctement.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...