Connaissez-vous l'effet cobra?

Publié le 25/10/2012 à 06:09, mis à jour le 25/10/2012 à 06:08

Connaissez-vous l'effet cobra?

Publié le 25/10/2012 à 06:09, mis à jour le 25/10/2012 à 06:08

La morsure du cobra peut être mortelle... Photo : DR.

BLOGUE. Je suis, peut-être comme vous, un fan du site Web Freakonomics. Chaque article ou billet de blogue pétille d'intelligence et nous fait voir le monde dans lequel nous évoluons d'un œil neuf. C'est pourquoi je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous, aujourd'hui, l'un de leurs derniers podcasts, qui traitait de l'effet cobra. En voici un résumé...

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Pour commencer, le journaliste Stephen Dubner, le coauteur des livres Freakonomics avec l'économiste Steve Levitt, est en communication avec Vikas Mehrotra, un professeur de finance à l'Université d'Alberta (Canada) qui se trouve à Bogota, en Colombie, à l'occasion d'un séminaire. Le professeur raconte avoir été surpris par un détail a priori insignifiant : le professeur colombien qui l'emmène chaque matin à l'université où se déroule le séminaire arrive à chaque fois avec une voiture différente.

Curieux, n'est-ce pas? Les professeurs roulent-ils sur l'or en Colombie? M. Mehrotra a voulu en avoir le cœur net, et a fini par poser la question qui le taraudait. La réponse l'a soufflé : le professeur avait deux voitures, et sa femme aussi. Quatre voitures pour un couple.

La raison? Le centre-ville de Bogota est si congestionné et pollué par les voitures que la Ville a mis en place une politique de restriction de la circulation : certains jours, seules les automobiles dont la plaque d'immatriculation finissant par 1, 2, 3, 4, 5 peuvent rouler; d'autres jours, seules celles se terminant par 6, 7, 8, 9, 0 le peuvent. Du coup, les gens ont eu le réflexe de s'acheter deux véhicules, afin de pouvoir circuler tous les jours de la semaine. Et bien souvent, la seconde voiture est un vieux modèle d'occasion, qui roule tant bien que mal, et qui pollue beaucoup plus qu'une voiture neuve.

Voilà un exemple lumineux d'effet cobra : en économie, il caractérise toute solution à un problème qui n'a pour effet que d'aggraver la situation, alors que l'intention de départ était bonne. Cet effet tire son nom d'une anecdote survenue lors de la colonisation de l'Inde par la Grande-Bretagne.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...