Comment faire pour se tromper moins souvent?

Publié le 29/08/2012 à 09:10, mis à jour le 29/08/2012 à 08:50

Comment faire pour se tromper moins souvent?

Publié le 29/08/2012 à 09:10, mis à jour le 29/08/2012 à 08:50

Les implications pratiques sautent aux yeux. La principale, d'après moi : prenez le plus grand soin de vos communications. Et ce, que vous vous adressiez à vos clients ou aux membres de votre équipe. Pas besoin de marteler un message pour le faire passer. Ayez confiance dans l'intelligence des autres. S'ils se sentent libres de réfléchir à leur guise sur les informations que vous leur donnez, ils sauront d'eux-mêmes identifier l'information la plus pertinente, laquelle influencera grandement leur choix final. Si, au contraire, ils devinent que vous ne leur dites pas tout, que vous filtrez les informations, alors ils vous fuiront en courant. Avec raison.

Autre implication, sur le plan personnel : n'oubliez jamais que vous êtes libre de… ne pas faire de choix! Oui, vous êtes toujours libre de dire «non» à ce qui vous est proposé. Si A et B pourraient vous satisfaire, mais sans vous combler, alors mieux vaut attendre un peu, histoire de laisser le temps à C de vous apparaître et de vous ravir. Revenons à notre exemple de boîtes de céréales : on peut imaginer que le consommateur renonce à A comme à B et se dirige vers la caisse pour y découvrir C, sa marque préférée depuis qu'il est tout petit et qu'il ne trouvait plus en magasin depuis belle lurette, associée à une réduction de prix de 25%.

En passant, le philosophe français Alain aimait à dire : «Penser, c'est dire non».

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...