Comment devenir un super-héros de la collaboration?

Publié le 07/07/2014 à 06:20

Comment devenir un super-héros de la collaboration?

Publié le 07/07/2014 à 06:20

Il y a moyen de créer des duos d'enfer... Photo: DR

Nous rêvons tous. Nous rêvons tous, par exemple, de nous retrouver au sein d'une équipe formidable, où chacun est un champion dans son domaine et où les talents de chacun sont complémentaires à ceux des autres. Oui, nous rêvons tous de l'équipe parfaite. Et mieux, d'évoluer sur le plan professionnel au sein d'un vaste réseau de contacts exceptionnels, où chacun ne souhaite qu'une chose, collaborer au maximum de ses possibilités avec tous les autres.

Découvrez mes précédents billets

Ma toute nouvelle page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau

S'agit-il là d'un beau rêve en couleurs? Eh bien non! Ce rêve peut tout à fait devenir réalité. Dès demain. Pour vous comme pour moi. Mais à condition de suivre les enseignements d'une étude fantastique – je pèse mes mots –, intitulée Aspiration-based partner switching boosts cooperation in social dilemmas. Une étude signée par Long Wang, professeur d'intelligence des systèmes à l'Université Xidian à Xi'an (Chine), assisté de ses étudiants Zhi Li, Zhihu Yang et Te Wu.

Les quatre chercheurs chinois ont eu une idée géniale. Ils ont noté que la civilisation avait pu voir le jour et se développer comme elle l'a fait jusqu'à aujourd'hui uniquement parce que chaque être humain avait su collaborer avec les autres. Et ce, en dépit des conflits perpétuels – grands comme petits – qui surgissent entre les uns et les autres. Bref, ils se sont dit que si nous avions collectivement si bien réussi jusqu'à présent, c'était dû avant tout au fait que chacun de nous avait su s'adapter aux autres, sans pour autant renoncer à ce qui nous est propre.

D'où leur envie de vérifier si cette intuition était juste, ou pas. Comment s'y sont-ils pris pour s'en faire une idée. Eh bien, ils ont considéré notre civilisation comme un immense système doué d'intelligence, où chaque unité – comprendre chaque être humain – se doit d'interagir avec d'autres pour survivre, et même croître. Puis, ils ont regardé s'il y avait un mode de fonctionnement idéal pour ces interactions individuelles.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...