Comment devenir un leader digne de Nelson Mandela?

Publié le 03/07/2013 à 09:11, mis à jour le 03/07/2013 à 10:45

Comment devenir un leader digne de Nelson Mandela?

Publié le 03/07/2013 à 09:11, mis à jour le 03/07/2013 à 10:45

Obama sur les traces de Mandela, à Robben Island. Photo: DR

BLOGUE. Au moment où j'écris ces lignes, Nelson Mandela est entre la vie et la mort. Et tout le monde se dit que nous sommes sur le point de perdre l'un des plus grands leaders de l'Histoire. Un homme que nul autre ne saurait, un jour, égaler, tant son leadership était exceptionnel : ce talent lui a permis de faire se soulever tout un peuple pour mettre fin au régime d'apartheid du gouvernement de Frederick de Klerk.

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Et pourtant, mieux vaut ne jamais jurer de rien quant à l'avenir. Car, en vérité, la recette du leadership exceptionnel de Nelson Mandela existe, est fort simple et tient en un seul mot : Ubuntu. Une recette qui comporte juste sept éléments et qui est, comme vous allez vous en rendre compte, à la portée de tout le monde…

Ubuntu, donc. Ce mot vient des langues bantoues de l’Afrique du Sud, et n’a pas vraiment d’équivalent en français. Nelson Mandela a confié en 2006 au journaliste Tim Modise que l'Ubuntu expliquait à lui seul toute sa philosophie de vie. «Il s’agit d’un état d’esprit, d’une attitude envers les autres, qui incite chacun à faire quelque chose de bien, de grand, pour sa communauté», lui a-t-il dit.

Il lui a donné un exemple : «Dans l'ancien temps, quand nous étions jeunes, un voyageur qui passait dans le village n'avait pas besoin de demander de l'eau ou de la nourriture. Lorsqu'il s'arrêtait, les gens lui donnaient de quoi manger et boire et s'occupaient de lui spontanément. C'est là l'un des aspects de l'Ubuntu».

Puis, il lui a indiqué les sept caractéristiques de l'Ubuntu :

> Respect.

> Serviabilité.

> Partage.

> Communauté.

> Générosité.

> Confiance.

> Désintéressement.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Rentrée scolaire: la sécurité des milieux de travail inquiète plusieurs syndicats

Des syndicats déplorent qu’après 22 mois de pandémie, beaucoup d’incertitudes demeurent quant à la ventilation.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...