Comment devenir un leader d'exception?

Publié le 29/11/2012 à 09:28, mis à jour le 29/11/2012 à 09:29

Comment devenir un leader d'exception?

Publié le 29/11/2012 à 09:28, mis à jour le 29/11/2012 à 09:29

Qu'avait de plus Steve Jobs, au juste? Photo: DR

BLOGUE. L'excellence. Le mot fait rêver : qui d'entre nous n'a jamais souhaité exceller dans son domaine de prédilection? Oui, qui n'a jamais eu, enfant par exemple, la volonté de devenir le premier astronaute à poser le pied sur Mars, ou encore une star du cinéma adulée de foules entières? Et plus tard, une fois adulte, la volonté de créer quelque chose de si remarquable qu'on en parlera encore pendant des générations?

Découvrez mes précédents billets

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Certains finissent par arrêter de rêver, se disant que la quête de l'excellence n'est qu'un leurre, pour ne pas dire qu'une perte de temps et d'énergie. Ils se mettent à penser que seule une poignée d'élus, injustement désignés par les dieux ou la chance, peuvent tutoyer, un beau jour, l'excellence. Bref, que pour un Steve Jobs, il y a des millions de tâcherons.

Ont-ils raison? Ont-ils tort? La réponse est simple : ils ont tort. Pourquoi? Parce qu'en fait, ils n'ont aucune idée de la méthode à utiliser pour tenter d'exceller dans un domaine. C'est du moins ce qui ressort de l'ouvrage Choisir l'excellence (Éditions Transcontinental, 2012) de Jim Collins, «le plus grand penseur vivant en matière de management» selon le magazine Fortune, et Morten Hansen, un professeur de management à Berkeley (États-Unis) et à l'Insead (France).

Pendant neuf années, les deux auteurs ont analysé en profondeur une quinzaine de grandes compagnies, histoire d'identifier ce qui les distinguait de leurs concurrentes, moins performantes. Leurs conclusions sont renversantes : si vous pensez, par exemple, que les plus grands leaders sont les plus visionnaires, que l'innovation est la clé pour durer, ou encore que la chance joue un rôle primordial dans la réussite des entreprises, alors vous vous trompez lourdement, d'après eux.

Un exemple lumineux : qu'est-ce qui fait que certains leaders sont bons, et d'autres excellents? MM. Collins et Hansen ont la réponse, à savoir que les excellents sont les «leaders 10X».

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...