Comment créer votre bonheur au travail?

Publié le 10/12/2015 à 06:09

Comment créer votre bonheur au travail?

Publié le 10/12/2015 à 06:09

Dès que le bonheur est là, ça change tout... Photo: DR

Nous souhaitons tous être heureux au travail. Sentir qu’on s’y épanoui, rire avec les collègues, voler de succès en succès, etc. Et pourtant, chacun de nous se demande bien, jour après jour, comment diable s’y prendre pour y parvenir un jour. Pas vrai?

Découvrez mes précédents billets

Mon tout nouveau groupe LinkedIn

Mon groupe Facebook

Mon compte Twitter

Y a-t-il une voie menant au bonheur, ou poursuivons-nous tous ainsi une lubie? Difficile à dire, pensez-vous sûrement. Et pourtant, je suis tombé sur un livre remarquable qui tutoie ce sujet et qui, me semble-t-il, offre des perspectives fort intéressantes. Il s’agit de Être en accord avec soi-même (Seuil, 2015) de William Ury, directeur du Global Negotiation Project de Harvard et éminent spécialiste des méthodes de négociation internationales (conflits armés, etc.).

L’auteur y montre comment transformer en allié notre plus redoutable adversaire lors d’une négociation : nous-mêmes! Et ce, tant à l’échelle d’une guerre internationale que d’un conflit de bureau. Le principe est simple : nous vivons dans un univers fait des tensions, et il nous appartient d’apaiser celles-ci, en commençant par un travail sur soi afin d’apaiser nos propres tensions en nous-mêmes, lesquelles se répercutent invariablement sur ce qui nous entoure.

Pour bien saisir de quoi il retourne, je vais me faire un plaisir de partager avec vous un extrait du livre de M. Ury :

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Pierre Beaudoin défend Bombardier face aux fournisseurs qui poursuivent l'entreprise

Cormer réclame 12,4 M$ avec intérêts de Bombardier en compensation pour l'abandon du projet Learjet 85.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...