Comment booster d'un coup votre productivité de 40%?

Publié le 05/11/2019 à 06:06

Comment booster d'un coup votre productivité de 40%?

Publié le 05/11/2019 à 06:06

Une idée qui a germé au Japon... (Photo: Vinicius Amano/Unsplash)

BLOGUE. Incroyable, mais vrai : Microsoft vient de trouver un truc aussi simple qu’efficace pour booster – d’un coup d’un seul – la productivité de ses employés. De tous ses employés. Et ce, de – tenez-vous bien – de… 40%.

Quel est ce truc magique? Je vous le donne dans le mille : Microsoft a adopté la semaine de 4 jours! Explication.

L’été dernier, Microsoft Japon a procédé à une petite expérience auprès de l’ensemble de ses employés à temps plein, intitulée Work-Life Choice Challenge Summer 2019. Le principe était simple : permettre à chacun de respirer un peu, en bénéficiant de davantage de temps à soi que d’habitude; ce qui est chose peu courante dans un pays réputé pour le fait que les employés y travaillent, en général, 60 heures par semaine – et ce, en dépit du fait que la journée de travail officielle est de 8 heures pour un maximum de 40 heures par semaine.

L’expérience comportait trois points principaux:

– Vendredis off. Tous les vendredis du mois d’août (les 2, 9, 16, 23 et 30), le bureau était fermé. Un signe clair pour indiquer qu’il était purement et simplement interdit de travailler ces jours-là. Bien entendu, ces vendredis-là étaient payés, même s’ils n’étaient pas travaillés.

– Réunions plus courtes. Durant le même mois, il a été interdit de mener des réunions de plus de 30 minutes.

– Réunions virtuelles. En août toujours, il a été demandé de privilégier les réunions virtuelles aux réunions 1 :1. Pourquoi ça? Parce que les réunions virtuelles sont, en général, plus brèves et plus efficaces que les autres. Et parce que cette mesure représentait un signal clair de la part de la haute direction qu’il était encouragé de travailler de chez soi, une pratique encore peu courante au Japon.

Ce n’est pas tout. D’autres mesures encourageaient à vraiment décrocher du travail, dont voici la principale:

– Moi, nous, nous autres. Une aide financière spéciale – sous forme de congés payés supplémentaires – était accordée à ceux qui entendaient profiter de l’été pour : se développer sur le plan personnel; faire un voyage en famille; ou encore, faire du bénévolat pour un organisme de bienfaisance ou pour toute autre association locale.

Résultats? Microsoft Japon vient de les dévoiler:

– La statistique des ventes par employé a bondi en un an (août 2019 vs août 2018) de 40%. C’est là un gain en productivité – soulignons-le – carrément renversant.

– Le nombre de réunions de 30 minutes a progressé en août de 46%.

– Le nombre de réunions virtuelles a crû de 21%.

Mieux, ces changements ont permis au bureau d’effectuer des économies imprévues:

– La facture d’électricité de Microsoft Japon a chuté en août de 23%.

– Le nombre de feuilles imprimées au bureau a dégringolé de 59%.

Qu’en ont pensé les employés? Les chiffres ne laissent pas de place au doute:

– 94% : la proportion des employés se disant «satisfaits» de l’opération Work-Life Choice Challenge Summer 2019.

– 92% : la proportion des employés se disant «satisfaits» de la semaine de 4 jours.

– 96,5% : la proportion des employés se disant «satisfaits» de l’aide financière allouée pour le développement personnel. À noter que : 43% des participants ont ainsi pratiqué un sport ou un loisir; 21%, de la méditation; 7%, de la relaxation; 7%, de l’apprentissage.

– 97% : la proportion des employés se disant «satisfaits» de l’aide financière allouée pour un voyage en famille. À noter que trois fois plus d’employés ont voyagé en famille durant l’été qu’auparavant.

– 83,5% : la proportion des employés se disant «satisfaits» de l’aide financière allouée pour pouvoir s’impliquer dans la collectivité.

Et les bémols? Quels ont-ils été, si jamais il y en a eu?

– Incompréhension des managers. «Un certain nombre» de managers (Microsoft Japon ne donne pas de chiffre à ce sujet…) ont dit ne pas comprendre l’utilité d’accorder de tels avantages aux employés. Et ce, aussi bien avant qu’après l’opération.

– Inquiétude pour la clientèle. «Un certain nombre» d’employés ont, eux aussi, exprimé a priori des inquiétudes quant à l’impact que les vendredis off pourraient avoir sur la clientèle. Ces inquiétudes se sont envolées par la suite, à tout le moins pour la plupart des employés.

– Crainte de dysfonctionnements internes. «Un certain nombre» d’employés ont également craint a priori l’apparition de dysfonctionnements entre services durant le mois d’août. Cette préoccupation a demeuré par la suite, même si aucun bogue majeur n’est survenu en août.

Bref, le bilan est si positif que Microsoft Japon a pris la décision de renouveler l’opération, cet hiver. La mesure phare – la semaine de 4 jours – va être de retour. Une différence, toutefois : cette fois-ci, il ne sera pas offert de congés payés supplémentaires. Trois mots d’ordre:

– Reposez-vous intelligemment. L’idée est, ici, de profiter des vendredis off pour se donner des petits défis personnels.

– Travaillez rapidement. L’idée, c’est, entre autres, de pérenniser les réunions courtes et efficaces.

– Innovez. Microsoft lancera un concours interne récompensant les façons les plus originales de combiner bonheur et efficacité au travail ainsi que de décrocher du travail. L’idée est tout bonnement de présenter à tous ces façons originales, et par conséquent d’inspirer les uns et les autres à travailler à la fois moins et mieux.

Fascinant, n’est-ce pas? Nous voilà, donc, bien loin des bourreaux de travail que sont les Asiatiques, et en particulier de la vision de la réussite professionnelle qu’a Jack Ma, le cofondateur et ex-PDG du site de magasinage en ligne Alibaba, avec sa règle du «996» : à ses yeux, il convient de travailler de 9h du matin à 9h du soir, 6 jours par semaine, si jamais on veut avoir «une vie professionnelle florissante»…

En passant, l’écrivain français Alfred Capus a dit dans ses Pensées : «Nous faisons vivre des millions de travailleurs. Il vaudrait mieux faire travailler des millions de viveurs».

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

09/12/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...

Et si vous impliquiez davantage vos employés...

06/12/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le simple fait de les laisser vraiment prendre part aux décisions a impact fou. Complètement fou.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...