À quoi ressembleront les RH en 2020?

Publié le 10/09/2015 à 07:09

À quoi ressembleront les RH en 2020?

Publié le 10/09/2015 à 07:09

> Pensée prospective. Les responsables des RH de 2020 devront savoir repérer les viviers de talents existant aussi bien à l'interne qu'à l'externe de leur entreprise, parfois même dans des secteurs d'activités différents de celui dans lequel évolue celle-ci. Et, bien sûr, être capables d'y faire de grosses prises.

Pourquoi? Parce que les les personnes talentueuses vont se faire de plus en plus rares, démographie oblige. Et parce que les talents de demain proviendront de plus en plus souvent d'autres secteurs : en guise d'exemple, l'étude met au jour le fait que d'ores et déjà la moitié des DRH des grandes entreprises d'aujourd'hui... ne sont pas des professionnels de carrière en RH! «Pour la plupart d'entre eux, ils n'avaient jamais songé à occupé un tel poste, n'ayant accepté de faire un détour par les RH rien que pour embellir leur CV», indique l'étude.

> Pensée technologique. Les responsables des RH de 2020 devront être des champions de la technologie, car leur métier l'est devenu presque entièrement. Il leur faudra se tenir sans cesse à jour pour l'ensemble des logiciels qu'ils se doivent de maîtriser. Et plus que ça, se sentir comme un poisson dans l'eau concernant les médias sociaux.

Pourquoi donc? Parce qu'il est d'ores et déjà devenu impensable de ne pas y recourir lorsqu'on entend, par exemple, recruter. D'ailleurs, une question suffit pour le réaliser : «Qui, de nos jours, n'est pas présent sur LinkedIn?»

> Pensée divergente. Les responsables des RH de 2020 devront oser être une voix discordante au sein de leur entreprise. Il leur faudra poser des questions qui dérangent, dans l'optique d'amener la réflexion globale toujours plus haut et plus loin, «et non plus se contenter de suivre le troupeau, comme on le voit encore trop souvent», souligne l'étude d'Aon.

Pourquoi? Parce que si l'on veut figurer en tête de son secteur d'activités, cela ne peut aucunement se faire en adoptant une attitude suiviste. Et ce, à commencer par les RH, qui demain vont devoir briller par leur capacité d'innovation.

Voilà. Telles sont les six talents que tout responsable des RH digne de ce nom se devra de maîtriser d'ici cinq ans à peine s'il entend contribuer vraiment au succès de son entreprise. Tout un défi, j'en conviens, mais un défi trippant à relever, n'est-ce pas?

En passant, l'écrivain français Gustave Flaubert disait : «Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède».

Découvrez mes précédents billets

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...