À qui peut-on faire confiance aujourd'hui?

Publié le 12/11/2012 à 09:09, mis à jour le 12/11/2012 à 06:30

À qui peut-on faire confiance aujourd'hui?

Publié le 12/11/2012 à 09:09, mis à jour le 12/11/2012 à 06:30

Il a été demandé à 428 étudiants romains de participer à une petite expérience, en quatre étapes successives :

> Jouer à un jeu où l'on est amené à faire confiance à quelqu'un qui est en mesure de tricher;

> Répondre à des questions sur leur conception de la tricherie;

> Répondre à d'autres questions sur ce qu'ils croient être la conception de la tricherie des autres;

> Donner quelques informations sur les valeurs familiales dans lesquelles ils ont été élevés.

Revenons sur le jeu en question, car il est intéressant… Chacun se voyait désigner aléatoirement un partenaire de jeu. Le joueur A était le donneur, et B, le receveur. A jouait en premier : il disposait de 10,50 euros (13,35 dollars) et se devait d'accorder le montant d'argent de son choix à B (il pouvait très bien ne rien lui donner du tout).

L'expérimentateur intervenait alors, en bonifiant la somme accordée. Et ce, toujours de la même façon : pour 1 euro donné, il en donnait 8,05 ; pour 2 euros, il en donnait 11,30 ; pour 3 euros, il en donnait 13,85 ; etc.

Puis, B devait à son tour rendre à A une certaine somme de l'argent reçu. En fait, la somme de son choix (il pouvait très bien ne rien lui accorder du tout).

On le voit bien, tout repose sur la confiance. A a tout intérêt à accorder une grosse somme d'argent à B, mais seulement s'il sait que B va être généreux avec lui. Et s'il a de gros doutes, mieux vaut pour lui rivaliser de prudence, voire carrément ne pas jouer avec lui.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...