Soyons fiers de nos entrepreneurs, pas jaloux !

Publié le 16/03/2016 à 08:00

Soyons fiers de nos entrepreneurs, pas jaloux !

Publié le 16/03/2016 à 08:00

Que ce soit lors de conférences ou d’entrevues, on me pose souvent la même question : qu’est-ce qui a changé le plus depuis que ton entreprise a le vent dans les voiles et qu'elle connaît du succès ?

Chaque fois qu’on me la pose, elle vient chercher chez moi des sentiments particuliers, elle me fait revivre des moments que je me rappellerai toujours. Quand on se lance en affaires, on commence avec une feuille blanche, un crayon et on met un rêve sur papier. Plus les jours passent, plus on découvre que ce rêve peut, un jour, devenir réalité. Pour la plupart des entrepreneurs, le chemin est parsemé d’embûches de toutes sortes et l’avenir est plus qu’incertain.

Puis, des mois, pour certains, des années de travail plus tard, on commence à apercevoir une toute petite lumière au bout du tunnel. Elle est loin, mais elle nous donne tellement d’espoir.

Cet espoir nous motive à persévérer malgré le chaos dans lequel on se retrouve. Prise de risques, stress et manque de sommeil font partie du quotidien de la plupart des entrepreneurs qui se lancent en affaires et trop rares sont les personnes prêtent à tendre la main pour faciliter la tâche lorsque tout semble aller mal. Bien souvent, l’entourage ne comprend pas notre choix. «C’est trop difficile», «tu n’y arriveras jamais», «trouve-toi un travail comme tout le monde»...

Personnellement, j’ai commencé à remarquer certains changements autour de moi quand on a commencé à avoir du succès. La perception de certaines personnes, même d’amis proches, a changé. Des petites phrases anodines ici et là trahissaient ce que l’interlocuteur pensait réellement.

Soudainement, tous les sacrifices qu’ils m’avaient vu faire, toutes les années de misère que j’avais traversées pour atteindre mes objectifs disparaissaient. Ils ne voyaient plus le très petit 2 ½ dans lequel j’ai vécu beaucoup trop longtemps, ils ne voyaient plus la fourgonnette entièrement rouillée que j’ai conduite pendant des années. Ils ont vite oublié.

Je n’étais plus Nicolas qui lave les planchers dans un hôpital avec un rêve fou de vendre de la vodka, j’étais rendu Nicolas qui remporte de prestigieux prix et qu’on voit de plus en plus partout dans les médias! Moi, j’étais pourtant fier de ce que j’avais accompli. J’avais réussi à redonner les lettres de noblesse à la vodka, j’avais réussi à percer une industrie dominée par des multinationales et je faisais briller le Québec lors de différents concours aux quatre coins du globe. Le succès n’était pas seulement à moi ou à mon entreprise, il était à nous tous !

À mes yeux, les entrepreneurs ne sont pas seulement des créateurs de richesse ou des créateurs d’emplois, c’est aussi et avant tout des créateurs de fierté ! La fierté c’est tout un peuple qui la ressent. Que ce soit une médaille d’or aux Jeux Olympiques ou lors d’une compétition de vodka, elle nous appartient un peu à tous. Pensez-vous que les Allemands sont jaloux ou fiers de leurs succès dans l’industrie automobile ? Pensez-vous que les Français sont jaloux ou fiers de leurs succès dans l’industrie vinicole ? Bien sûr, il y aura toujours certaines personnes jalouses du succès des autres, mais malheureusement, je ne ressens pas, ou plutôt pas assez, cette fierté collective au Québec.

Plutôt qu’être fier d’une entreprise comme Bombardier qui a littéralement révolutionné notre façon de se déplacer dans la neige, par train ou dans les airs, on la ridiculise à cause de ses récents déboires. Plutôt qu’être fier du succès mondial du Cirque du Soleil, on dénonce le fait qu’un fond Chinois l’ai acquis. Les exemples ne manquent malheureusement pas. Eh bien moi, je le dis haut et fort, non seulement je suis fier des succès de mon entreprise, je suis également tout aussi fier des succès des autres entrepreneurs québécois !

 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Blogues similaires

Refuser d'abandonner malgré les épreuves

01/02/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Deux histoires d'entrepreneurs de chez nous qui ont refusé d'abandonner malgré les épreuves.

Les nombreux avantages de l'écoconception

BLOGUE INVITÉ. Il faut combattre le concept que plus l'emballage est gros, plus le consommateur le remarque.

Vers le vert, au-delà du marketing

25/02/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Le développement durable, au-delà de l’image et des volontés du marketing, c’est un défi de taille.