Réussir son Lac-à-l'épaule!

Publié le 26/10/2022 à 14:30

Réussir son Lac-à-l'épaule!

Publié le 26/10/2022 à 14:30

«J’ai eu la chance de passer quelques jours dans la magnifique région des Cantons-de-l’Est avec mon équipe de direction.» (Photo: Courtoisie)

BLOGUE INVITÉ. J’ai eu la chance de passer quelques jours dans la magnifique région des Cantons-de-l’Est avec mon équipe de direction pour clôturer notre planification stratégique pour l’année prochaine.

Ce type de réunion est souvent désigné comme un «Lac-à-l’épaule», expression popularisée dans les années 60, en référence à la réunion du conseil des ministres du gouvernement Lesage au camp de pêche du Lac-à-l’épaule, situé dans le Parc national de la Jacques-Cartier, où il a été décidé de finaliser la nationalisation de l’électricité.

Malheureusement depuis quelques années, la pandémie a forcé de nombreuses entreprises à remettre ou annuler ce type de réunion et c’était donc avec beaucoup de bonheur et d’impatience que nous attendions ce moment si précieux pour une équipe.

À la suite de cet exercice et avec un peu de recul, voici trois constats que j’ai tiré notre dernier séjour.

 

L’importance du lieu et de la préparation

Qui dit réunion à l’extérieur, dit aussi probabilité de risque accrue. Mauvaise connexion internet, oubli de chargeur, système de vidéoconférence instable… Pour tout vous dire, une bonne préparation est essentielle. Pour notre part, c’est dans une salle de réunion inondée de luminosité naturelle avec vue sur la nature et le spa à L’Estrimont Suites et Spa (situé à Magog-Orford), que nous avons passé des heures à minutieusement travailler sur plusieurs importants projets à venir.

Nous avions, les semaines précédentes, déjà eu plusieurs jours de préparation et ce dernier sprint était principalement pour conclure le processus. Cependant, outre la charge de travail, j’espérais profiter de ce moment pour rattraper les quelques années de travail à distance et qu’on se rapproche en tant qu’équipe.

Les Cantons-de-l’Est était pour nous une destination idéale, pas loin de la grande région de Montréal où vit la majorité de l’équipe, et offrant, particulièrement en automne, un paysage et des couleurs à couper le souffle.

 

Travailler c’est bien, mais s’amuser c’est mieux!

Ironiquement, toute planification stratégique doit inclure des moments où l’on parle de tout sauf de l’entreprise. Sortir de notre quotidien est essentiel afin de bâtir des liens beaucoup plus forts que le seul lien d’affaires qui lie des collègues. Pouvoir apprendre à mieux se connaître dans un contexte complètement différent que celui du bureau est une excellente occasion de renforcer ce fameux lien.

Afin de se libérer l’esprit après de longues heures de concentration et d’échanges de toutes sortes, c’était direction Burger Pub pour un 5 à 7 festif, suivi d’une soirée détente en pleine nature au Spa Nordic Station!

Comme dit l’adage, travailler c’est bien, mais s’amuser c’est mieux!

 

Rencontre, découverte et une bonne dose d’inspiration!

Ayant passé les deux derniers jours à couvrir la majorité des dossiers prévus dans notre objectif, il était temps de fermer les livres et de finir notre journée avec une bonne dose d’inspiration.

Pour conclure notre périple, nous avons donc décidé d’aller visiter et surtout déguster les superbes produits du vignoble Le Cep d’Argent.

Pionniers de la viticulture au Québec, les frères Scieur se sont implantés en 1985 aux abords du magnifique lac Magog avec comme objectif de partager leur riche savoir-faire. Originaires de la région Champagne, on peut dire que le vin coule dans leurs veines depuis toujours!

J’avais déjà rencontré François Scieur et j’étais persuadé que mon équipe devait le rencontrer. En tant qu’entrepreneur, j’ai une admiration sans bornes envers ceux et celles qui, aux quatre coins de la province, se lancent en affaires en prenant tous les risques et qui, malgré les mille embûches, réussissent à se tailler une place dans la cour des grands.

François est ce type de personnage inspirant que l’on écouterait pendant des heures en marchant entre les vignes de son domaine.

Une coupe à la main, le coucher de soleil éblouissant, le paysage d’automne à couper le souffle: le temps a semblé s’arrêter pour mon équipe et moi-même.

Totalement envoûtés par les paroles de François et par les connaissances et la passion du sommelier Jean Emond, nous avons tous unanimement vécu un moment magique et inspirant qui clôturait à la perfection notre séjour.

Quelques jours plus tard, le temps de laisser retomber un peu la poussière de ces quelques jours assez intenses, j’étais extrêmement satisfait d’avoir atteint les deux objectifs principaux de ce voyage d’affaires.

Non seulement nous avions atteint les objectifs définis en équipe pour la partie planification stratégique, mais nous avions aussi atteint et même surpassé les objectifs de la partie team building.

Après plusieurs années de Zoom, Teams et compagnie, il était plus que temps de se retrouver quelques jours sans distractions de toutes sortes.

Et j’encourage fortement tous les décideurs qui lisent ces lignes à organiser au plus vite un voyage d’affaires qui permettra à vous et à votre équipe de redécouvrir le plaisir de travailler et de passer de superbes moments ensemble, et pourquoi pas comme nous avons fait, dans l’une des plus belles régions du Québec, les Cantons-de-l’Est!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Le télétravail, un deuil à vivre

BLOGUE INVITÉ. «En bouleversant ma routine du quotidien, j’ai perdu mes repères.»

Bulletin de la prospérité: encore un C pour le Québec

01/12/2022 | Matthieu Hains

Le Bulletin de la prospérité met en évidence les principales forces et faiblesses économiques de la province.

Blogues similaires

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Serez-vous sobre en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Avez-vous déjà réfléchi à l’impact environnemental de votre comportement numérique?

L’entrepreneur Big Brother?

16/11/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Les outils informatiques qui analysent le travail des employés pourraient causer des problèmes.