Rapide comme une tortue!

Publié le 02/05/2023 à 15:22

Rapide comme une tortue!

Publié le 02/05/2023 à 15:22

«Je vous invite à ne pas vous laisser influencer par la vitesse des uns et des autres et plutôt à vous fier à la rapidité de la tortue!» (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. «Rien ne sert de courir, il faut partir à point.» C’est ainsi que débute la fable Le lièvre et la tortue de Jean de La Fontaine. Le lièvre, convaincu de pouvoir gagner une course contre la tortue, apprit à ses dépens que son outrecuidance et sa vitesse ne valaient pas la patience et la persévérance de la tortue.

La morale de cette fable devrait être gravée dans l’esprit de tout entrepreneur. En effet, à l’ère de l’internet toujours plus haute vitesse, alors que l’on est obsédé par la rapidité d’exécution, on oublie que parfois, il faut accepter de prendre son temps.

Attention! Qui dit prendre son temps ne veut pas nécessairement dire être lent, mais plutôt accepter que tout ne roule pas toujours à 100 km/h. C’est drôle à dire, mais en affaires, savoir accélérer, ralentir et parfois arrêter, quand il le faut, est assurément le chemin le plus rapide vers l’atteinte de nos objectifs.

Malheureusement, on choisit trop souvent de ne montrer que le succès, soit la finalité d’une démarche. Pourtant, un peu comme la pointe d’un iceberg, qui cache la plus grande partie de celui-ci, le succès d’un entrepreneur est presque toujours précédé d’un long et périlleux parcours.

J’ai souvent entendu cette phrase qui illustre bien mon propos: «an overnight success takes 10 years». Combien de fois parle-t-on d’une nouvelle entreprise… qui finalement n’est pas si nouvelle que ça! L’un des meilleurs exemples est Open AI, la (pas si) nouvelle entreprise derrière le robot conversationnel ChatGPT, qui semblait tout droit sorti de nulle part, mais qui travaillait sur ce projet loin des projecteurs depuis 2015!

Le scénario hollywoodien du succès instantané fait bien entendu saliver. Mais la réalité de l’écrasante majorité des entreprises est bien loin de ces quelques exceptions… s’il en existe vraiment.

Tel un pilote de course, l’entrepreneur doit contrôler sa vitesse tout en ayant les deux mains sur le volant, afin de réagir au quart de tour le moment venu. Combien de startups avons-nous vu foncer dans le mur à vouloir la croissance rapide à tout prix, ou d’entrepreneurs se brûler tellement le rythme était insoutenable?

Face à cette relation entre vitesse et lenteur, il est important de clarifier un point. Bien que le succès d’une entreprise se bâtit sur le long terme, au quotidien, les décisions doivent être prises rapidement. L’objectif de tout gestionnaire est donc de contrôler cette bête à deux têtes qui exige d’un côté du temps et de l’autre, meurt d’envie de foncer à vive allure.

Dans la vitesse tout comme dans la lenteur, tout est une question d’équilibre. Sans ce maniement stratégique de la cadence, il est très complexe d’atteindre ses objectifs. Pour conclure, je vous invite donc à ne pas vous laisser influencer par la vitesse des uns et des autres et plutôt à vous fier à la rapidité de la tortue!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Décroissance: une quête qui ne peut être que planétaire

15/05/2024 | Louis J. Duhamel

EXPERT INVITÉ. Appliquée uniquement dans un pays ou une entreprise, la décroissance serait une catastrophe économique.

L'économie canadienne a progressé de 0,2% en février, selon Statistique Canada

Il s’agit d’une deuxième hausse mensuelle consécutive du PIB réel, qui avait augmenté de 0,5% en janvier au pays.

Blogues similaires

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Serez-vous sobre en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Avez-vous déjà réfléchi à l’impact environnemental de votre comportement numérique?

L’entrepreneur Big Brother?

16/11/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Les outils informatiques qui analysent le travail des employés pourraient causer des problèmes.