Quand l'image (de marque) vaut mille mots

Publié le 10/12/2019 à 11:30

Quand l'image (de marque) vaut mille mots

Publié le 10/12/2019 à 11:30

L'extérieur d'un café de la chaîne Blue Bottle Coffee

(Photo: Getty)

BLOGUE INVITÉ. Je suis toujours surpris de voir, encore aujourd’hui, des entreprises qui ne comprennent pas l’importance d’avoir une image de marque forte qui reflète qui elles sont. Un peu comme une bonne idée ne vaut pas grand chose sans une bonne exécution, un bon produit, sans image de marque, n’a guère plus de chance de réussir.

Attention, je ne parle pas de n’avoir qu’un beau logo ou une belle histoire à raconter. Je parle plutôt ici d’avoir une image de marque puissante qui puisse permettre au consommateur d’immédiatement comprendre ce que vous faites et qui l’invite à faire partie de votre univers. 

Certaines entreprises sont devenues maîtres dans la manière de faire rêver leurs consommateurs. Porsche, Apple, Tesla et Nike ne sont que quelques exemples qui démontrent qu’un bon produit combiné à une image de marque forte est extrêmement payant.

Depuis quelque temps, je porte une attention particulière aux images de marques et j’aimerais vous partager deux coups de cœur. 

La première est celle de la chaîne de café «Blue bottle coffee». Originaire de la Californie et présente depuis quelque temps dans certaines villes de la côte est américaine, elle arrive à se différencier dans une industrie dominée par des géants mondiaux tels Starbucks ou par une myriade d’indépendants offrant un café de «troisième vague» plus niché.

J’ai récemment été dans un de leur café à New York et j’ai été agréablement surpris par leur approche minimaliste d’inspiration californienne. Murs blancs, meubles design, luminosité éclatante.. leur café est totalement différent de ce que l’on peut trouver dans les grandes chaînes et j’aime le fait qu’ils aient réussi à devenir une assez grande entreprise tout en gardant leurs origines au cœur de leur développement. 

Le deuxième exemple est celui de la profonde refonte d’image d’une fondation qui devait se renouveler et se réorienter après plus de 30 ans avec la même image. Malheureusement, beaucoup de petites fondations ont de la difficulté à faire leur place face aux fondations ayant plus de moyens financiers et appuyant des causes plus «courantes» dans notre société comme les différents types de cancers. Plus leur raison d’être est spécialisée et nichée, plus il est complexe pour ces fondations de rejoindre un grand nombre de personnes. 

Dernièrement, la Fondation Québécoise de la maladie coeliaque a changé de nom pour devenir Coeliaque Québec. Un nouveau nom, une nouvelle image pour une mission qui se dirige maintenant vers une plus grande collaboration entre les différents intervenants du secteur tels l’industrie alimentaire, les professionnels de la santé, le milieu de l’éducation et le gouvernement. 

Changer d’image de marque tout en modifiant son approche pour servir la même mission est tout un défi et je dois dire que je suis impressionné par leur audace. Avec des moyens extrêmement limités, ils ont réussi ce virage si important qui leur permet de mieux cibler les besoins de leur clientèle. 

Que ce soit pour une grande entreprise ou pour une toute petite fondation, l’image de marque est d’une priorité capitale. Avec tous les moyens de communication qui existent aujourd’hui, l’importance de l’image prend de plus en plus de place. Bien entendu, le contenu doit également primer. Cependant, c’est en combinant les deux que l’on a le plus de chance de réussir à convaincre le client de nous suivre dans notre aventure!

 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois