Les 10 commandements de l'entrepreneur

Publié le 12/02/2019 à 14:41

Les 10 commandements de l'entrepreneur

Publié le 12/02/2019 à 14:41

Deux plaques de marbre dans le ciel avec les chiffres 1 à 10.

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. Les nouvelles idées entrepreneuriales d’aujourd’hui auront un impact sur notre quotidien de demain. On n’a qu’à penser au tout début de Facebook. Qui aurait cru qu’une quinzaine d’années plus tard cette compagnie allait être aussi populaire, puissante et influente? Et que dire d’Amazon qui, à ses débuts, ne devait vendre que des livres!

Cette popularité grandissante de l’entrepreneuriat me fait penser à l’essor de certaines industries, telle l’intelligence artificielle, qui se dotent de règles afin de se réguler par elles-mêmes pour éviter toute sorte de problèmes et d’excès. Il serait difficile de faire de même pour le monde des affaires car les réalités diffèrent énormément d’une industrie à l’autre. Cependant, une réalité demeure: derrière toute entreprise se cache un humain, un entrepreneur!

Voici donc les 10 commandements de l’entrepreneuriat. J’encourage tout entrepreneur à les suivre pour réussir en affaires, mais aussi dans la vie!

 

1. Se lancer en affaires pour les bonnes raisons

Le chemin vers le succès sera long et parsemé d’obstacles et de cul-de-sac. Se lancer en affaires pour faire de l’argent ou pour suivre la parade est la manière la plus rapide d’échouer. Suivez votre cœur pas votre porte- monnaie. Se lancer en affaires est un sacrifice que l’on est prêt à prendre pour atteindre un objectif bien plus grand que celui de remplir notre compte en banque.

2. Réussir seul c’est bien, ensemble c’est mieux

Bien que je comprenne que l’on soit protecteur de notre idée, de notre entreprise, on réalise très rapidement que l’on ne peut pas tout faire seul. Il ne faut jamais oublier que la réussite est beaucoup plus facile à atteindre en équipe. Employés, amis, parents, époux, épouse, partenaires, fournisseurs, clients, banquiers et j’en passe sont tous des joueurs dont vous avez besoin dans votre équipe. Agissez au quotidien afin qu’ils acceptent de travailler avec vous!

3. Pour aujourd’hui et surtout pour demain 

En tant qu’entrepreneur, vous avez la responsabilité de limiter au maximum votre empreinte écologique. À quoi bon réussir si on n’a pas de futur? Pour vous simplifier la vie, faites de l’environnement une priorité dès le début de votre plan d’affaires. Être plus vert n’est pas une mode, c’est une question de survie.

4. Respectez-vous

C’est probablement le point le plus important, mais aussi le plus difficile à suivre. Combien d’entrepreneurs craquent, souffrent d’épuisement professionnel, succombent à certains excès, sont en surplus de poids, ou s’oublient tout simplement. Vous êtes la personne en qui le monde croit, faites-vous une faveur et respectez-vous. Sport, alimentation et «temps off» sont la Sainte Trinité de l’entrepreneur en santé physique et psychologique. 

5. Vivez pour votre entreprise, pas de celle-ci 

Combien d’entrepreneurs mélangent cet aspect. Pour qu’une entreprise soit en santé, il faut y prendre soin et ne pas la prendre pour acquis. Vous êtes à la tête de celle-ci pour la rendre la plus efficace et la mieux gérée possible. C’est une question de respect envers vos employés, vos clients et vos multiples partenaires. Ne tombez pas dans la tentation de vivre de celle-ci, le cimetière des échecs déborde d’entreprises victimes de leur fondateur.

6. Donner sans attentes, recevoir sans oublier

C’est ma bonne amie Anne Marcotte qui m’a appris ce dicton. Grâce à elle, notamment, j’ai découvert la puissance de donner pour donner. Que ce soit quelques heures de mentorat, la présidence d’honneur d’un événement bénéfice ou un don monétaire, l’entrepreneur qui connaît un succès se doit de redonner à la collectivité qui lui donne tant. Cependant attention ! Ne donnez pas pour recevoir…donner pour donner!

7. Une petite impatience ruine un grand projet

Combien d’entrepreneurs qui, à cause d’une toute petite impatience, ont échoué. Combien de personnes ont abandonné aux portes du succès. L’impatience peut s’avérer mortelle en affaire. J’aime bien dire que le succès est un marathon, pas un sprint. La patience n’est pas signe d’inaction, mais plutôt une preuve d’expérience et de sagesse.

8. Voir grand, mais…

Par définition, l’entrepreneur est un rêveur, un fonceur, un innovateur. Le ciel n’est que le début, la planète est trop petite pour toutes ses ambitions. Loin de moi le souhait de vouloir ralentir les ardeurs de qui que ce soit. Cependant, rien n’empêche au rêveur d’avoir un plan, une stratégie. Vouloir conquérir le monde n’est pas une tâche facile. Voyez grand tout en étant lucide de la complexité de la tâche.

9. Faites de l’échec un ennemi

Une vie sans échec est comme une tarte sans sucre, un bloody ceasar sans vodka ou un cornet sans crème glacée. L’échec est extrêmement formateur, l’échec fait mal, mais est la preuve vivante de l’action. Bien que nous l’avons tous vécu, il ne faut jamais le normaliser. Au contraire, faites de lui un ennemi, mieux vaut l’avoir en tout temps au coin de l’œil afin de le voir venir.

10. Rappelez-vous d’où vous venez

Tristement, certains oublient leurs origines dès qu’ils connaissent le plus petit des succès. N’oubliez jamais d’où vous venez. D’un sous-sol de Limoulou ou d’un palace de Westmount, peu importe votre origine, l’authenticité est ce que l’on attend de vous et de votre produit. Soyez fier de votre parcour, soyez fier de ce qui vous a forgé. À l’air des «fake news», rien n’est mieux qu’une bonne dose d’authenticité!

 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois