Le temps, ce nouvel eldorado

Publié le 30/11/2021 à 11:25

Le temps, ce nouvel eldorado

Publié le 30/11/2021 à 11:25

(Photo: Kevin Ku pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Et oui, vous avez bien lu! Ce n’est pas seulement l’hydrogène vert ou l’exploration spatiale qui représentent pour les entrepreneurs et investisseurs un immense potentiel. Le temps, vieux comme le monde et totalement intangible est, aujourd’hui plus que jamais, un véritable eldorado.

Certes, les autres domaines cités plus haut ont le vent dans les voiles. Cependant, seul le temps a un bassin de clients aussi grand, soit près de 8 milliards d’êtres humains, vous l’aurez compris, l’entière population mondiale !

Dans une de mes chroniques du début d’année, j’écrivais que la force des modèles d’affaires d’Amazon et d’Uber n’est pas les produits ou les services qu’ils vendaient, mais plutôt le temps que les entreprises font gagner à leurs clients. 

« La force derrière leur modèle est le fait qu’elles offrent ce qui est le plus précieux au monde, le temps. Qu’elles transportent ensuite une personne, ou vendent des piles, des bavoirs pour bébés ou des stylos, leur offre produit est secondaire à leur véritable raison d’être: faciliter la vie du client en simplifiant au maximum les “frictions” du quotidien et en s’assurant de livrer le plus rapidement possible le client, l’objet ou le moment ! » 

Depuis plusieurs mois, nous réalisons une autre facette importante du temps, celle directement reliée au transport et à la logistique. Tristement, depuis plusieurs mois, nous sommes tous victimes, directement ou indirectement des effets de la crise des chaînes d’approvisionnement. Le temps fait partie intégrante de cette crise. En effet, que ce soit les multiples retards de livraisons, les délais interminables avant que les marchandises entrent aux ports et en ressortent ou l’interminable attente de centaines de milliers d’entreprises qui espèrent recevoir leurs commandes, le temps est ici le nerf de la guerre.

Le consommateur d’aujourd’hui est habitué à commander son taxi, son repas, à faire ses emplettes, à s’informer sur l’actualité et même à tomber amoureux en à peine quelques clics sur son téléphone. Tout modèle d’affaires qui ne s’adapte pas à cette réalité se met à risque d’être ignoré par le client dont la patience en ligne est de plus en plus courte. 

La course contre le temps n’est pas nouvelle. Du cheval au train, du train à la voiture, de la voiture à l’avion, l’homme cherche constamment à avancer plus vite depuis des siècles. Le temps est l’une des rares réalités partagées par tous. Que nous soyons riches ou pauvres, brésiliens, italiens ou coréens, éduqués ou pas, nous avons tous 24 heures dans notre journée. La course contre le temps nous obsède.

Les entreprises d’aujourd’hui se démarqueront en misant sur cette valeur si importante dans notre quotidien. Pour ce faire, de profonds changements devront se faire à la base même du modèle d’affaires de plusieurs d’entre elles. Tout obstacle ralentissant le processus de fabrication, de vente ou de livraison est l’ennemi à abattre.

Ironiquement, le temps presse. Aux quatre coins de la planète, des startups en passant par les leaders de la bourse s’activent afin de répondre à cette exigence du marché. Finalement, un peu comme dans une course, c’est celui qui arrive à battre le temps des autres qui remportera les grands honneurs !

 

Et oui, vous avez bien lu! Ce n’est pas seulement l’hydrogène vert ou l’exploration spatiale qui représentent pour les entrepreneurs et investisseurs un immense potentiel. Le temps, vieux comme le monde et totalement intangible est, aujourd’hui plus que jamais, un véritable eldorado.
Certes, les autres domaines cités plus haut ont le vent dans les voiles. Cependant, seul le temps a un bassin de clients aussi grand, soit près de 8 milliards d’êtres humains, vous l’aurez compris, l’entière population mondiale !
Dans une de mes chroniques du début d’année, j’écrivais que la force des modèles d’affaires d’Amazon et d’Uber n’est pas les produits ou les services qu’ils vendaient, mais plutôt le temps que les entreprises font gagner à leurs clients. :  
« La force derrière leur modèle est le fait qu’elles offrent ce qui est le plus précieux au monde, le temps. Qu’elles transportent ensuite une personne, ou vendent des piles, des bavoirs pour bébés ou des stylos, leur offre produit est secondaire à leur véritable raison d’être : faciliter la vie du client en simplifiant au maximum les “frictions” du quotidien et en s’assurant de livrer le plus rapidement possible le client, l’objet ou le moment ! » 
Depuis plusieurs mois, nous réalisons une autre facette importante du temps, celle directement reliée au transport et à la logistique. Tristement, depuis plusieurs mois, nous sommes tous victimes, directement ou indirectement des effets de la crise des chaînes d’approvisionnement. Le temps fait partie intégrante de cette crise. En effet, que ce soit les multiples retards de livraisons, les délais interminables avant que les marchandises entrent aux ports et en ressortent ou l’interminable attente de centaines de milliers d’entreprises qui espèrent recevoir leurs commandes, le temps est ici le nerf de la guerre.
Le consommateur d’aujourd’hui est habitué à commander son taxi, son repas, à faire ses emplettes, à s’informer sur l’actualité et même à tomber amoureux en à peine quelques clics sur son téléphone. Tout modèle d’affaires qui ne s’adapte pas à cette réalité se met à risque d’être ignoré par le client dont la patience en ligne est de plus en plus courte. 
La course contre le temps n’est pas nouvelle. Du cheval au train, du train à la voiture, de la voiture à l’avion, l’homme cherche constamment à avancer plus vite depuis des siècles. Le temps est l’une des rares réalités partagées par tous. Que nous soyons riches ou pauvres, brésiliens, italiens ou coréens, éduqués ou pas, nous avons tous 24 heures dans notre journée. La course contre le temps nous obsède.
Les entreprises d’aujourd’hui se démarqueront en misant sur cette valeur si importante dans notre quotidien. Pour ce faire, de profonds changements devront se faire à la base même du modèle d’affaires de plusieurs d’entre elles. Tout obstacle ralentissant le processus de fabrication, de vente ou de livraison est l’ennemi à abattre.
Ironiquement, le temps presse. Aux quatre coins de la planète, des startups en passant par les leaders de la bourse s’activent afin de répondre à cette exigence du marché. Finalement, un peu comme dans une course, c’est celui qui arrive à battre le temps des autres qui remportera les grands honneurs !

 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Titres en action: ExxonMobil, Prada, Goldman Sachs, MTY, ...

Mis à jour à 11:47 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le nouveau vote sur la création d'un syndicat chez Amazon prévu en mars

11/01/2022 | AFP

Le vote initial s’était conclu en avril 2021 par un rejet net de la syndicalisation, mais il a depuis été annulé.

Blogues similaires

Mourir peut attendre…

26/11/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Des échecs en affaires peuvent mener à des tragédies. Voici un exemple touchant.

Serez-vous sobre en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Avez-vous déjà réfléchi à l’impact environnemental de votre comportement numérique?

L’entrepreneur Big Brother?

16/11/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Les outils informatiques qui analysent le travail des employés pourraient causer des problèmes.