Les entrepreneurs sont-ils tous fous?

Publié le 03/08/2016 à 12:45

Les entrepreneurs sont-ils tous fous?

Publié le 03/08/2016 à 12:45

J’adore analyser, comparer les personnes, encore plus les entrepreneurs. Quand je voyage, je m’efforce au maximum de poser des questions, lire des journaux et des revues portant sur l’économie afin de mieux comprendre la réalité des entrepreneurs, qu’ils viennent à Tokyo, de Chicago ou de Rio de Janeiro.

Il y bien des choses qui les distinguent, mais les entrepreneurs du monde ont un point en commun : ils naviguent à contre-courant. Contrairement à la grande majorité, ils ne recherchent pas la stabilité. Est-il normal de renoncer au confort et prendre autant de risques afin de bâtir son entreprise ?

Sont-ils fous ?

Il faut vraiment aimer ce que l’on fait pour se lancer en dans un projet dont les chances de réussite sont si minces. Et ça prend de la foi ! Car on doit faire preuve de beaucoup de persévérance pour arriver à ses buts. Des années d’efforts (et d’angoisse) sont nécessaires, des années à vivre sous le regard dubitatif de son entourage et dans la peur du jugement des autres. Et dans la peur d’échouer. D’ailleurs, selon moi, la peur est un des plus grands motivateurs de l’entrepreneur.

Se lancer en affaires est un choix de vie, pas un choix de carrière. On ne peut pas être entrepreneur de 9h à 17h tout comme on ne peut pas aimer que du lundi au vendredi.

À bien y penser, l’entrepreneur n’est-il pas tout simplement un grand romantique ? Ce serait logique, non ? Il passe bien plus de temps avec son entreprise qu’avec son partenaire de vie, il aime ce qu’il fait parfois plus qu’il s’aime lui-même et il est prêt à tout pour son entreprise, tout comme Roméo avec sa Juliette !

Je vous parle de folie, d’amour, de sacrifices, on dirait parfois que l’entrepreneuriat se joue comme une pièce de Shakespeare.

Après tout, certains entrepreneurs font tout pour que l’on soit certain qu’ils soient fous ! Le meilleur des exemples est Richard Branson. Qui aurait cru qu’un jeune Britannique dyslexique, après un premier emploi comme vendeur de sapin de Noël, puisse être reconnu comme l’un des plus grands entrepreneurs de tous les temps? Il a fondé au fil des ans des entreprises aussi diverses que la vente de disques, le tourisme spatial en passant par les boissons gazeuses et les services financiers! Lors de ses temps libres, il aime établir des records du monde en traversant la manche en kite-surf ou en traversant l’atlantique en montgolfière ! Fou, vous dites ?

Soyez rassurés, tous les entrepreneurs ne sont pas aussi excentriques, mais je suis convaincu qu’ils ont tous, à des degrés divers, une part de folie en eux. Après tout, à bien y réfléchir, je le suis peut-être un peu moi-même car je peux vous assurer que j’aime à la folie ce que je fais !

 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Blogues similaires

Tenir avec de la broche

03/03/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Chose certaine, la broche est maintenant un service devenu essentiel pour tout le monde.

Cachez ce déchet que je ne saurais voir

BLOGUE INVITÉ. Plusieurs obstacles empêchent de réduire nos déchets et de valoriser ceux que nous produisons.

Marc Dutil, l'entrepreneur philosophe

25/03/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Le leader appelle à l’affirmation et à la responsabilisation, car il a foi en son prochain.