Définir les objectifs du «ZOOM management»

Publié le 16/03/2021 à 13:36

Définir les objectifs du «ZOOM management»

Publié le 16/03/2021 à 13:36

Une femme qui est en réunion sur la plateforme Zoom

Le concept de base du «ZOOM management» est assez simple: faire du bonheur personnel et professionnel de toute personne travaillant pour l’entreprise la priorité. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Du jour au lendemain, la pandémie a drastiquement bouleversé notre quotidien. De par le télétravail généralisé ou l’interdiction de voyager à l’étranger, nous devons tous accepter que notre nouvelle vie d’après sera différente que celle d’avant.

Certains changements, telle la forte croissance des achats en ligne, sont là pour de bon. D’autres, comme la fermeture des frontières, finiront par tomber et revenir à la normale. Cependant, ce n’est pas uniquement nos habitudes de vie personnelle qui se verront bouleverser, mais également nos habitudes professionnelles.

Depuis maintenant un an, les entreprises du monde entier cherchent à s’adapter, à comprendre, à réagir face à cette révolution de leur mode de gestion. Du présentiel au travail à distance, des rencontres d’équipes dans la salle à café aux rencontres ZOOM, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la notion de gestion, telle qu’on la connaissait, est à redéfinir.

Tel un catalyseur, la pandémie a eu comme effet d’accélérer de profonds changements qui étaient déjà en train de se faire. Depuis plusieurs années déjà, nous étions témoins d’une transition de plus en plus évidente vers un mode de gestion plus adapté aux besoins et surtout à la réalité du moment. Fini les lourdes structures organisationnelles, la bureaucratie à n’en plus finir ou le contrôle quasi coercitif des employés.

Au fil des dernières décennies, le leader d’hier a dû apprendre à engager, motiver et diriger ses équipes autrement que par la force du contrôle, notamment en ayant une approche et une méthode misant sur l’esprit de collaboration.

En priorisant le «nous» au «je», il maîtrise les relations interpersonnelles, telles l’écoute active ou l’empathie, afin d’inspirer son équipe à se surpasser dans l’atteinte d’objectifs communs. Misant avant tout sur l’humain, cette approche a transformé non seulement l’esprit du travail, mais aussi son environnement.

Nous avons tous été témoins ou vécu concrètement des situations qui nous ont démontré à quel point la virtualisation de notre vie professionnelle posait d’importants défis de toutes sortes. Perte de motivation, effritement du sentiment d’appartenance, solitude, perte de productivité... Les leaders d’aujourd’hui se retrouvent face à de nouvelles problématiques qui doivent cependant être réglées à distance par caméra web plutôt que pendant une marche avec un café.

C’est pour cette raison que je suis convaincu que nous entrons dans une nouvelle ère en gestion que je nomme le «ZOOM management».

C’est tristement grâce à la pandémie que cette méthode voit le jour. Bien qu’elle reste à définir plus concrètement, le concept de base est assez simple: faire du bonheur personnel et professionnel de toute personne travaillant pour l’entreprise la priorité.

En étant obsédés par les ventes, nous avons oublié l’humain qui fait et qui achète. En investissant massivement en innovation-produit et en sous-investissant, bien souvent, en innovation-humaine, nous finirons par n’offrir que des objets ou des services sans saveur, sans couleur et sans véritable raison d’être.

C’est tout de même ironique de constater que toutes les études sur le sujet démontrent que bonheur égale performance! Selon ce constat, le bien-être des employés doit devenir un objectif central.

Que ce soit d’offrir un horaire flexible afin de répondre à la conciliation travail-famille, d’exercer des pratiques de gestion plus collaboratives, saines et équitables, d’un milieu de travail adapté, sécuritaire et ergonomique ou de la promotion d’outils ou de formation concernant la gestion du stress, de l’importance de l’activité physique ou même des conseils en nutrition, le «ZOOM management» vise le parfait équilibre en le bien-être professionnel et humain.

Depuis 12 mois, nous sommes tous victimes, à différents degrés, de cette pandémie. C’est avec une toute petite lueur d’espoir que j’écris ces mots en espérant qu’au final, nous n’aurons pas traversé ce désert pour rien et que nos environnements de travail pourront, à leur tour, se réinventer afin d’offrir à tous une vie professionnelle plus saine et heureuse!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

À la une: ménage du printemps chez les détaillants

Édition du 14 Avril 2021 | Les Affaires

La pandémie a révélé la nécessité d’avoir une chaîne d’approvisionnement plus agile.

Trouver un sens à la pandémie

BLOGUE INVITÉ. Quel est le sens que nous pouvons donner à cette pandémie qui ne finit plus de finir?

Blogues similaires

Tenir avec de la broche

03/03/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Chose certaine, la broche est maintenant un service devenu essentiel pour tout le monde.

Cachez ce déchet que je ne saurais voir

BLOGUE INVITÉ. Plusieurs obstacles empêchent de réduire nos déchets et de valoriser ceux que nous produisons.

Revaloriser les objets pandémiques: un défi entrepreneurial

16/04/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Le leader appelle à l’affirmation et à la responsabilisation, car il a foi en son prochain.