Entrepreneurs, ne vous compliquez pas trop la vie!

Publié le 26/02/2019 à 13:44

Entrepreneurs, ne vous compliquez pas trop la vie!

Publié le 26/02/2019 à 13:44

Un homme est devant un tableau blanc sur lequel des bouts de papier sont collés.

(Photo: Startaê pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Au cours des dernières années, j’ai arrêté de compter les entrepreneurs qui m’ont parlé de leurs différents projets. Étant curieux de nature, j’écoute toujours très attentivement les idées des uns et des autres.

Avec plus d’une dizaine d’années en affaires derrière la cravate, j’ai réalisé que beaucoup d’entre eux essaient de révolutionner le monde, plutôt que de tout simplement bien faire ce qui existe déjà… à leur manière!

Bien que presque toute idée, bien exécutée, puisse être bonne, je suis toujours surpris de la complexité de certains projets. 

Tout naturellement, la majorité des personnes qui se lancent en affaires rêvent au coup de circuit, d’inventer un nouveau modèle d’affaire qui viendra modifier le quotidien de milliards d’êtres humains. Après tout, la surmédiatisation des mégas succès tels Amazon, Facebook, Google et Apple fait en sorte que l’on croit la tâche plus facile qu’elle ne l’est vraiment. 

Bien que j’admire les entrepreneurs qui foncent et réussissent à réinventer le monde, je crois qu’il y a encore beaucoup de potentiel dans «l’entrepreneuriat traditionnel» qui consiste à réinventer, à notre manière, ce qui existe déjà.

Parfois, les meilleures idées sont les plus simples. Que ce soit de mettre des roues sous une valise, de donner des cours de natation à domicile ou d’offrir le nettoyage de nos bacs de poubelles ou de compost... J’adore la simplicité de certaines idées.

Après tout, je me suis lancé en affaires dans une industrie qui comptait déjà des milliers de différentes marques de vodka et de gin. Peut-être est-ce mon fort intérêt envers les industries traditionnelles ou mes milles incertitudes envers les nouvelles tendances entrepreneuriales qui me poussent à réfléchir ainsi… mais une chose est certaine, on peut très bien réussir en affaires sans réinventer le monde. 

Prennons l’exemple de mes collègues Dragons de cette année. Chocolats Favoris, Prana et Bio-K n’ont rien inventé, ils ont cependant su réinventer des produits qui existaient depuis fort longtemps en leur donnant une spécificité unique. Que ce soit par une valeur ajoutée, une forte image de marque, une commercialisation innovatrice ou un modèle d’affaires avant-gardiste, ils sont tous à la tête d’entreprises ayant le vent dans les voiles. 

Loin de moi l’objectif de décourager qui que ce soit de se lancer en affaires, peu importe l’idée. Cependant, avec l’expérience que j’ai acquise et surtout ma curiosité entrepreneuriale qui me pousse à suivre tout ce qui se passe dans le milieu, je réalise de plus en plus l’immense potentiel des entreprises dites classiques. 

Nous vivons un changement générationnel qui fait en sorte que nous ne voyons pas du même œil une même problématique. C’est grâce à cette nouvelle réalité que certains beaux succès Québécois ont vu le jour. Je pense ici aux produits naturels d’entretien Attitude ou à la chaîne d’épiceries Avril qui offrent desoptions à des besoins traditionnels. 

Je vous le donne, plus le risque est grand, plus le rendement sur l'investissement sera grand. Effectivement, des entreprises comme Hopper ou Lightspeed deviendront milliardaires grâce à leur modèle d’affaire unique. Cependant, si on peut les nommer, c’est qu’elles sont trop peu nombreuses. Il ne faut pas oublier que des milliers d’entreprises rentables ont réussi à faire leur place au Québec tout simplement en faisant différemment ce qui existe déjà!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

À la une: certifié Québec

Édition du 15 Juin 2019 | Les Affaires

Cette semaine, la naissance divers programmes de promotion d'achat local, comme la certification «Bien fait ici».

À la une: le promoteur qui voulait construire autrement

Édition du 01 Juin 2019 | Les Affaires

Cette semaine, KnightsBridge est déterminée à révolutionner l’industrie de la construction.