Conciliation travail-famille: mythe ou réalité ?

Publié le 02/12/2015 à 08:14

Conciliation travail-famille: mythe ou réalité ?

Publié le 02/12/2015 à 08:14

Trois mots qui se retrouvent sur toutes les lèvres. L’idée semble géniale, le concept presque trop beau pour être vrai ! Peut-on rêver d’une vie où travail et famille vont de pair ? A-t-on finalement trouvé ce fameux équilibre que l’on cherche tous depuis la nuit des temps, le jour est-il venu pour enfin profiter de la vie ? La fin de semaine passée j’étais à Gatineau pour célébrer l’anniversaire d’une très bonne amie. Immédiatement en entrant chez eux, je me suis pris les pieds entre les camions de pompiers et autres jouets. La scène était superbe, des jeunes adultes prenant un verre de vin discutant de la vie et les enfants, eux, courant partout ! Le bonheur.

Rapidement la discussion a tourné autour de nos emplois, nos petites familles et nos projets. Directement ou indirectement,  la même question revenait tout au long de la soirée. Comment travailler fort afin de gagner sa vie et en même temps profiter de celle-ci ?

Pour un entrepreneur, la question est primordiale. Se lancer en affaires n’est pas un choix de carrière, ni un nouvel emploi, c’est un choix de vie. Une vie ne se compte pas en quart de travail, en temps supplémentaire ou en semaine travaillée, une vie c’est 24h/24h, 365 jours par année.

Je me suis mis à réfléchir à nos ancêtres entrepreneurs. Marco Polo avait-il pris une fin de semaine de congé avec sa femme après avoir traversé pendant des mois, voire des années l’Asie et l’Europe ? John Rockefeller rentrait-il à 17h tous les soirs entre la construction de deux gratte-ciel à New-York afin de ne pas manquer les matchs des Yankees à la radio? Se poser la question c’est y répondre. La réalité de l’entrepreneur est complètement différente. Il n’y a plus de semaine ou de fin de semaine, il n’y a plus de jour ou de soir, il n’y a pas vraiment de fin à sa journée.

Pour moi la vie d’un entrepreneur est très similaire à la vie d’un sportif. Mon entraîneur au Cégep m’avait dit un jour : « Nicolas, si tu sautes un jour d’entraînement, pense que ton prochain compétiteur, lui, s’entraîne. La prochaine fois que tu vas le rencontrer, il gagnera, car pendant que tu te reposais, lui s’améliorait.»

Loin de moi l’idée de vous dire de ne jamais prendre de vacances ou de ne jamais profiter de votre vie de famille, mais une chose est certaine : pour un entrepreneur, la conciliation travail-famille est beaucoup plus proche du mythe que de la réalité. Le monde des affaires m’a apporté beaucoup, mais dire que ç’a été facile de concilier ma passion et ma vie de famille serait vous mentir. Est-ce que j’aurais aimé profiter d’une fin de semaine d’amoureux les premières années de l’entreprise ? Oui, mais je n’en avais pas les moyens, car je mettais tout ce que j’avais dans mon entreprise. Est-ce que j’aurais voulu acheter un cadeau de Noël à mes parents, mes beaux-parents ou ma sœur pour les remercier de leur support indéfectible? Oui, mais je ne pouvais pas, car chaque sou était méticuleusement compté. Voudrais-je aujourd’hui passer plus de temps avec ma petite Victoria ? Oui, mais la réalité est que PUR vodka est en très forte croissance et je ne peux pas ralentir maintenant, au contraire, il faut foncer encore plus.

Est-ce facile ? Non. Ferais-je différemment si je pouvais ? Oui. Mais la question n’est pas là. J’ai choisi de devenir entrepreneur et j’accepte les règles du jeu. Croyez-moi, aujourd’hui je profite pleinement de la vie, mais la réalité est, que je sois en famille un soir de semaine ou en vacances au bord de la Méditerranée, mon entreprise, elle ne me quitte jamais !

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois