Céline Dion, une grande entrepreneure

Publié le 24/09/2019 à 11:01

Céline Dion, une grande entrepreneure

Publié le 24/09/2019 à 11:01

Céline Dion au Centre Vidéotron pour le lancement de sa tournée Courage (Photo: Getty images)

Céline Dion au Centre Vidéotron pour le lancement de sa tournée Courage (Photo: Getty images)

BLOGUE INVITÉ. Et si je vous disais que Céline Dion était la plus grande entrepreneure de l’histoire du Québec?

Comme à chacun de ses voyages au Québec, il est difficile de manquer le passage de la plus grande star planétaire originaire de la Belle Province. À la télé, dans les journaux, à la radio, sur le web... toutes les plateformes d’information ont parlé du lancement de sa nouvelle tournée mondiale, Courage.

Très jeune, je me rappelle de ce jour de septembre 1984 où Céline Dion a chanté la pièce «Une colombe» au Stade olympique devant une foule immense en présence du Pape Jean Paul II.

Comme tous les Québécois, nous avons vécu en temps réel l’ascension fulgurante de celle que l’on appelle Céline, comme si elle était notre bonne amie. Lancement de sa carrière en France, aux États-Unis, puis dans le reste du monde. Prestations aux Jeux Olympiques, au Super Bowl, aux Oscars, à Las Vegas. Rencontre avec Nelson Mandela, mariage avec René Angélil, naissance de ses enfants...

En tant qu’entrepreneur, ce qui me saute cependant aux yeux ne sont pas les étapes de sa vie personnelle et professionnelle, ni son immense talent. Ce que j’ai réalisé en écrivant cette chronique est qu’elle est probablement le plus grand succès entrepreneurial de l’histoire du Québec. Vous avez bien lu, Céline Dion est bel et bien une entrepreneure. 

Que l'on parle des centaines de millions de dollars de retombées de ses tournées, des centaines d’employés qu’elle engage, des livres, chandails et porte-clés qu’elle vend par milliers d’exemplaires ou de sa fortune colossale, elle a prouvé au cours de sa carrière qu'elle est non seulement excellente interprète, mais aussi une excellente entrepreneure.

Certains produisent des chaussettes, d’autres développent des applications mobiles, tandis que Céline Dion vend son talent, et elle le vend très, très bien. Certains me diront qu’elle est une artiste et non une entrepreneure, je ne suis pas d’accord. Toute personne, peu importe l’industrie dans laquelle elle évolue, qui développe une «machine» aussi bien ficelée est un entrepreneur.

J’ai eu la chance d’aller la voir samedi soir dernier au superbe Centre Vidéotron de Québec. Comme à chacune des fois où je l'ai vu donner un spectacle, Céline Dion a prouvé hors de tout doute qu’elle est au top de son industrie. Tel un bon entrepreneur, elle a une éthique de travail exceptionnelle, une équipe composée des meilleurs dans leurs différents champs d’expertises. Surtout, elle a un produit de qualité exceptionnelle qui la différencie de la concurrence.

Rares sont les entreprises, dans l’histoire du Québec, qui ont réussi à percer la quasi-totalité des pays de la planète comme elle l’a fait. Car pour nous, Céline, c’est la petite fille de Charlemagne avec une dizaine de frères et sœurs. Cependant, cette proximité nous aveugle. Car en y réfléchissant un peu, Céline c’est aussi plus de 230 millions d’albums vendus à travers le monde, des tournées mondiales à répétition et des revenus avoisinant les 700 millions de dollars lors de 1141 spectacles devant près de 4,5 millions de spectateurs à Las Vegas seulement.

Les retombées économiques du phénomène Céline Dion depuis cette fameuse journée de 1984 sont difficiles à calculer. Cependant, sans aucun doute, elle fait partie de la crème de la crème des entrepreneurs Québécois!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Blogues similaires

Bon courage

16/09/2020 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Est-ce possible de perdre une de nos forces de caractère faute d’en avoir trop abusé?

Quand du seigle permet de combattre la COVID-19

BLOGUE INVITÉ. Une distillerie de Granby s'est servie de son ingrédient stratégique pour fabriquer du gel désinfectant.

Quelle santé, derrière les masques?

18/09/2020 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. L’incertitude commence à créer un déficit ailleurs que dans le compte de banque des entrepreneurs.