Ce qu’il ne faut pas faire... pour réussir!

Publié le 08/11/2022 à 11:12

Ce qu’il ne faut pas faire... pour réussir!

Publié le 08/11/2022 à 11:12

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. J’ai la chance depuis plusieurs années de conseiller et mentorer de nombreux entrepreneurs de différents secteurs d’activités. En rajoutant les présences (que je ne compte plus) lors de concours de pitch, soirées entrepreneuriales et les plus de 300 « auditions » sur le plateau de Dans l’œil du Dragon, je dois facilement dépasser le millier d’entrepreneurs avec lesquels j’ai discuté de leurs projets et expériences d’affaires.

Sans aucun doute, ces échanges m’ont permis d’apprendre énormément sur les uns et les autres, mais m’ont également grandement aidé dans mon parcours d’entrepreneur.

Grâce à ces expériences, j’ai réalisé que bien qu’il n’y a aucune recette magique ni aucun secret qui permet de réussir en affaires, il y a des pièges qui, à tout coup, sonnent le glas de tout projet.

Dernièrement, j’ai eu le privilège, après deux ans de pause, de participer au Colloque 2022 de l’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants du Québec.

Comme bien souvent, l’une des questions que j’ai reçue lors de mes échanges portait sur ce qui, selon-moi, maximisait les chances de réussite. Bien entendu, j’aurais pu répondre que la curiosité, la persévérance et la passion étaient des ingrédients obligatoires à la recette, mais à la place, j’ai préféré partager les ingrédients à ne surtout pas utiliser.

 

Se définir par le résultat

Depuis mes années de sport-études, j’ai arrêté de me définir par la finalité de ce que j’entreprends, et ce, dans un monde qui se définit beaucoup trop souvent par l’amour artificiel et instantané d’un like.

Certes, j’étais toujours satisfait de remporter un match ou un tournoi après de longs mois d’entraînement, mais jamais, au grand jamais, je ne tombais dans le piège de me définir par la victoire où la défaite.

En sport tout comme en affaires, le résultat est largement influencé par la démarche qui le précède. La victoire est éphémère, la défaite l’est tout autant. Bien que je préfère de loin remporter tous mes combats, je comprends aujourd’hui que la préparation est ce qui me donne le plus de chance d’atteindre le résultat espéré.

 

Oublier l’importance des détails

Demandez à Usain Bolt si un dixième de seconde dans une vie c’est important? Sans ce nano-moment, jamais il ne serait entré dans l’histoire comme l’homme le plus rapide au monde et l’un des plus grands athlètes de tous les temps.

Pour un entrepreneur, ce dixième de seconde c’est l’équivalent du cold call de plus en fin de journée, de la question posée lors d’une réunion ou du plan d’affaires plus détaillé que ceux des compétiteurs. L’immense majorité ne se baisse plus pour «ramasser la cenne» qui traîne au sol...sauf celui qui a 999 999,99$ en banque...l’importance du détail!

 

Se lancer en affaires pour devenir riche

En toute franchise, se lancer en affaires avec l’espoir de devenir riche est l’équivalent de participer à Occupation Double avec l’espoir de trouver l’âme sœur.

Encore aujourd’hui, le mirage de faire fortune en se lançant en affaires pollue le véritable portrait de l’écrasante majorité des entrepreneurs.

Certes, certains réussissent à faire plus d’argent que d’autres, mais entendons-nous, ce n’est qu’une minorité. La majorité, elle, dirige de très petites entreprises et est très loin de rouler sur l’or.

Bien que cette réalité n’enlève absolument rien à leur démarche entrepreneuriale, elle peut être cinglante à vivre pour ceux qui rêvent de jet privé après quelques années en affaires.

En écrivant ce texte, je réalise, une fois de plus, qu’il y a beaucoup plus de manières de ne pas atteindre les résultats espérés que l’inverse. Maintenant, c’est à vous de défricher votre propre chemin en espérant ne pas tomber dans l’un de ces pièges!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Le télétravail, un deuil à vivre

BLOGUE INVITÉ. «En bouleversant ma routine du quotidien, j’ai perdu mes repères.»

Bulletin de la prospérité: encore un C pour le Québec

01/12/2022 | Matthieu Hains

Le Bulletin de la prospérité met en évidence les principales forces et faiblesses économiques de la province.

Blogues similaires

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Serez-vous sobre en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Avez-vous déjà réfléchi à l’impact environnemental de votre comportement numérique?

L’entrepreneur Big Brother?

16/11/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Les outils informatiques qui analysent le travail des employés pourraient causer des problèmes.