Attention... voici la prochaine crise économique!

Publié le 24/08/2021 à 11:44

Attention... voici la prochaine crise économique!

Publié le 24/08/2021 à 11:44

travailleur

La pénurie de main-d’œuvre est catastrophique pour des milliers d’entreprises d’ici et risque fortement de ralentir la relance économique. (Photo: Michael Browning pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. J’ai eu le plaisir de passer quelques jours en famille dans les Laurentides la semaine dernière. J’avais hâte de sortir de mon quotidien et d’essayer de décrocher de multiples dossiers sur lesquels je travaille depuis plusieurs mois. 

Pour ma part, il m’est très difficile de prendre des vacances en restant chez moi. Bien que j’adore être à la maison avec ma famille, les vacances sont pour moi synonymes de dépaysement. Sans sortir de mon «train-train» quotidien, j’ai beaucoup de difficulté à prendre du recul et me sentir réellement en mode «off». 

Pour tout vous dire, mon séjour fut extrêmement agréable. Cependant, comme il m’arrive bien souvent, je suis revenu avec plusieurs idées et constats en tête, dont un en particulier qui me donne des frissons dans le dos: la pénurie de main-d’œuvre. 

En déambulant dans les rues, j’ai vraiment été marqué de voir la quantité de commerces, de restaurants et autres entreprises devoir modifier leurs horaires, leurs offres de services et même devoir fermer une journée ou plus par semaine en raison du manque criant de personnel. 

Je savais déjà que plusieurs entreprises souffraient de cette réalité. Cependant, le constat m’a frappé quand je l’ai «vécu». Jusqu’à ce séjour, je comprenais bien l’importance de la situation en discutant avec certains amis entrepreneurs. Toutefois, c’est comme si ce qui se passait derrière les portes des entreprises était irréel. Tristement, c’est en voyant de multiples affiches aux portes des commerces que j’ai absorbé, en quelques sortes, le choc. 

Pourtant, au fil des dernières années, j’ai souvent partagé mes inquiétudes sur ce sujet qui me préoccupe au plus haut point. La tempête que nous traversons semble malheureusement avoir tous les ingrédients pour faire beaucoup de ravages. La situation est critique, le résultat pourrait être catastrophique. 

Le sujet est complexe et il faut faire attention de ne pas tomber dans le piège du coupable unique qui jette le blâme uniquement sur les différentes prestations d’emplois émanant du gouvernement Trudeau depuis les premiers jours de la pandémie. 

En analysant de plus près la situation et en posant des questions aux employés, plusieurs raisons ont été évoquées. D’une part, bien que la PCU fut grandement nécessaire et extrêmement utile, sa prolongation, malgré la réouverture de l’immense majorité des industries, retarde le retour sur le marché du travail de beaucoup de personnes. 

Deuxièmement, tel que je le mentionnais dans une chronique précédente, il y a eu une fuite de cerveaux interne qui a vu des milliers de travailleurs expérimentés — notamment dans la restauration, l’hôtellerie et le service à la clientèle — trouver un emploi dans un autre domaine et ne pas revenir au poste qu’ils avaient la veille de la pandémie. 

Troisièmement, la pandémie a beaucoup fait réfléchir et a incité plusieurs à revoir leurs modes de vie, incluant leurs horaires de travail, et pour certains, a adopté le temps partiel lorsqu’ils peuvent se permettre. 

Finalement, il est important de ne pas sous-estimer une partie des travailleurs qui, par crainte de contagion, choisissent d’attendre que la situation redevienne plus stable et sécuritaire avant de retourner au boulot. 

Bien en entendu, d’autres raisons peuvent aussi se rajouter à cette triste liste. Le moment semble cependant idéal. Au cours des prochaines semaines, nous aurons la chance d’écouter attentivement les pistes de solutions que les différents partis politiques, autant au fédéral qu’au municipal, proposeront afin de répondre à cette crise. 

Cela étant dit, le constat reste le même. La pénurie de main-d’œuvre est catastrophique pour des milliers d’entreprises d’ici et risque fortement de ralentir la relance économique et même pire, de la faire dérailler si nous n’agissons pas rapidement et adéquatement pour en venir à bout!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaires quelques jours après avoir gradué de l’Université de Montréal en science politique. Un peu par hasard, beaucoup par folie, je suis devenu entrepreneur sans trop savoir ce qui m’attendait. Bien que ma première expérience en affaires fut catastrophique, je suis tombé en amour avec l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un des plus grand producteurs de spiritueux et prêt-à-boire en Amérique du Nord et ce ne sont pas les projets qui manquent! Depuis novembre 2015, je partage chaque semaine ici mes idées, mes opinions et ma vision sur le monde des affaires et les sujets de société qui m’interpellent. Bienvenu dans mon monde!

Nicolas Duvernois

Blogues similaires

Anges et démons

18/08/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Dans le sport comme en affaires, on peut facilement perdre ses repères.

Recyclage du textile: un bilan à en déchirer sa chemise

BLOGUE INVITÉ. L'industrie consomme beaucoup d’eau, de produits chimiques, en plus d'émettre du CO2 et de polluer l'eau.

Chéri, j’ai réduit les collègues

16/09/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Quels sont les facteurs à considérer pour choisir entre le présentiel, le travail hybride ou à la maison?