Recrutement en 2021: trouvez le bon tempo


Édition du 10 Mars 2021

Environ 72 % des profes- sionnels perdent leur intérêt pour l’emploi qui leur est proposé s’ils n’ont pas de nouvelles dans les deux semaines suivant leur rencontre initiale avec le recruteur, selon une étude auprès de 450 gestionnaires principaux et ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Connecter, peu importe le médium

Édition du 14 Avril 2021 | Kévin Deniau

CHASSEURS DE TÊTE. Les derniers mois ont prouvé que le recrutement et l’embauche à distance étaient possibles. Mais...

Un secteur qui attise les convoitises

Édition du 14 Avril 2021 | Kévin Deniau

CHASSEURS DE TÊTE. Se lancer en affaires en pleine pandémie est un choix qui peut sembler périlleux. Mais pour...

À la une

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.