Les défis du rachat d'une entreprise

Publié le 22/11/2018 à 11:30

Les défis du rachat d'une entreprise

Publié le 22/11/2018 à 11:30

(Photo: 123rf.com)

Voici le premier blogue de Mélanie Piecha, aspirante repreneuse, du moment où elle s’est inscrite au cours Succès-Relève du Centre du transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) jusqu’au moment où elle acquerra une entreprise. Chaque semaine, vous pourrez suivre comment elle aborde les défis, saisit les opportunités, franchit les étapes, et elle partagera ses réflexions sur tout ce processus.


 


BLOGUE INVITÉ. Je suis une aspirante repreneuse. Dans les prochains mois, je prévois mettre toute mon énergie à concrétiser un projet qui germe depuis 4 ans: celui d’acheter une entreprise. 


Mon parcours vers l’entrepreneuriat peut paraître aléatoire, mais l’est-il vraiment? J’ai terminé un bac en littérature française, suivi d’une maîtrise en sciences de l’information, option bibliothéconomie, en rêvant de travailler dans une bibliothèque publique. J’ai plutôt atterri chez Canoë, que l’on appelait à l’époque l’université du Web, où je me suis rapidement passionnée pour les moteurs de recherche et la gestion de produit. L’énergie et l’ébullition du numérique, tout autant que les collègues incroyables que j’y ai côtoyés, ont fait dévier ma trajectoire, et j’y suis restée presque 10 ans.


Chez Quebecor, puis TC Media, à travers des changements de noms, de structures et d’équipes, j’ai géré des projets et des produits, touché au marketing, aux ventes, à la comptabilité, à la gestion d’équipe, aux plans d’affaires, au service à la clientèle et à la technologie. Des années extraordinaires. Et en 2014, j’ai quitté mon poste en entreprise. Mon cœur n’y était plus. Et je voulais retrouver cette passion pour le travail.


Depuis 4 ans, j’accepte divers mandats. Ça m’a permis d’élargir mon réseau, de solidifier des aptitudes tout en gagnant ma vie, et surtout d’apprendre la gestion administrative d’une entreprise. J’ai découvert que j’avais la discipline nécessaire pour travailler de chez moi, que la saisonnalité de la pige me convenait, et que j’avais envie de continuer à mon compte. J’ai cherché des partenaires, réfléchi à des services et produits manquants, travaillé avec une coach pour apprendre à mieux me connaître, et tout cela m’a mené à un constat: mon profil entrepreneurial est celui d’une repreneuse.


Je débute cette semaine la formation Succès-Relève du CTEQ (Centre de transfert d’entreprise du Québec). Durant 7 semaines, à raison d’un cours hebdomadaire de 3 heures, cette formation en petit groupe de 15 personnes maximum couvre la validation du projet, le diagnostic et l’évaluation d’entreprise, les enjeux juridiques, le montage financier, les enjeux humains et la planification stratégique. C’est un premier pas vers la concrétisation de mon projet. 


Ce blogue vous permettra de suivre ce cheminement entre le moment où je débute le cours Succès-Relève et celui où j’acquerrai une entreprise. J’y parlerai des défis et enjeux rencontrés, des opportunités, des étapes traversées et de mes réflexions.


Êtes-vous prêts à me suivre dans cette aventure?  

À propos de ce blogue

Mélanie Piecha