Commerce électronique: livraison le soir même maintenant possible

Publié le 14/10/2015 à 13:35, mis à jour le 15/10/2015 à 06:31

Commerce électronique: livraison le soir même maintenant possible

Publié le 14/10/2015 à 13:35, mis à jour le 15/10/2015 à 06:31

La société montréalaise SSense pourra maintenant promettre la livraison le même jour à ses clients. Photo: SSense

Des détaillants du Québec, déjà bien présents sur le web, s’apprêtent à offrir à leur clientèle la possibilité de recevoir leurs achats le soir même de leur transaction.


Cette nouvelle option est devenue possible grâce à un nouveau service de livraison que lance aujourd’hui Postes Canada. En vertu de ce service, les consommateurs pourront recevoir leurs colis à domicile, le soir même de l’achat, entre 17h30 et 21 heures. Aucune autre société de livraison est en mesure d’offrir un tel service au Québec.


Frank & Oak, SSense et Eros et Compagnie sont les trois détaillants de lancement de ce nouveau service dans la région de Montréal. «D’autres détaillants, déjà en négociation, s’ajouteront à la liste au cours des prochaines semaines», a soutenu en entrevue, René Desmarais, premier vice-président, colis, chez Postes Canada.


Le service de livraison le jour même est déjà offert sept jours par semaine dans la grande région de Toronto depuis 2013 (avec Walmart, Indigo et Best Buy), et à Vancouver depuis 2014 (avec Amazon). Finalement, Postes Canada sera en mesure d’offrir le même service à Montréal, faisant grimper le bassin de population desservi par ce nouveau service à 8,5 millions consommateurs urbains au pays. 


Suivez-moi sur Twitter / Rejoignez-moi sur Linkedin / Lisez mes derniers textes 


Pour l’heure, seuls les résidants de Montréal, des municipalités de l’île de Montréal et de Laval pourront bénéficier de ce service. D’autres municipalités, comme Longueuil, en Montérégie, pourront éventuellement être ajoutées une fois que le service aura été rodé,a indiqué M. Desmarais, sans par contre en faire une promesse.


«Il faut comprendre que c’est une course contre la montre. Et que comme partout, il nous faut bien évaluer les problèmes liés à la circulation automobile de la région, avant de faire des promesses que nous risquerions de ne pouvoir tenir.»


Avec la popularité grandissante du commerce en ligne, la livraison de colis ne cesse de croître au pays. Au cours des huit premiers mois de l’année, Postes Canada note une augmentation du volume de livraison de colis de 17% à Montréal et de 16% à Québec.


Et pour la troisième fois en 2015, Postes Canada a dépassé la barre du million de colis livrés en une seule journée hier. «Du jamais vu», selon Anik Losier, directrice des relations médiatique de la société.


Selon les dernières données du Cefrio et de l'Institut du Québec, près de la moitié des Québécois ont fait un achat en ligne au cours de la dernière année, pour un total de 6,6 G$. De cette somme par contre, seulement 26% (1,7 G$) l’ont été sur des sites de détaillants québécois, toujours considérés comme anormalement hésitants à s'ouvrir au commerce électronique. À l'heure actuelle, moins de 15% offrent à leur clientèle la possibilité d'effectuer des achats en ligne.


Suivez-moi sur Twitter 


Rejoignez-moi sur Linkedin 


Lisez mes derniers textes 

À propos de ce blogue

La vitrine du détail est le blogue du journaliste Martin Jolicoeur, un mordu de commerce de détail. Sa mission: rendre compte, mettre en perspective et analyser les nouvelles et développements de ce secteur clé de l’économie nord-américaine. À l’occasion, Martin y traite aussi plus largement de commerce électronique, de stratégie, d’image de marque et de consommation.

Martin Jolicoeur