Les gens quittent un patron, pas une entreprise

Publié le 23/11/2021 à 11:16

Les gens quittent un patron, pas une entreprise

Publié le 23/11/2021 à 11:16

(Photo: Mapbox pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Selon la dernière consultation sur l’emploi au Canada, près de 42 % des employés considèrent changer d’emploi dans la prochaine année. La pandémie et des changements structurels dans certaines industries ont sûrement eu un impact sur cette statistique, mais au cœur de ce mouvement se trouve le déficit du leadership. 

Une étude de Gallup révèle que la principale raison de vouloir quitter son emploi est la relation avec son supérieur immédiat. « Les gens quittent un patron, pas une entreprise ». Le style de leadership exercé par un dirigeant est le prédicteur le plus important du taux de satisfaction des employés. En même temps, c’est le facteur déterminant de la capacité d’une organisation à exécuter et donc celui ayant le plus d’impact sur la performance des équipes. 

Le leadership est à l’entreprise ce qu’est la marque à la commodité. Source de valeur importante, le leadership est pour plusieurs une discipline vague autour de laquelle mythes et solutions miracles se réunissent. Bien des gens vous diront que le leadership est inné, on naît leader ou pas, qu’il est réservé aux gens d’exception ou encore qu’il est lié à un poste. Devenir un leader performant commence par comprendre les composantes d’une culture d’entreprise qui met le leadership au cœur de son modèle de création de valeur du capital humain.

 

Écoute, guide et coach

À l’opposé d’un boss qui dit quoi faire à son ou ses équipes, un leader prend le temps de connaître ses gens. Elle/il crée un « safe space » pour qu’ils expriment leurs défis et leurs frustrations et est proactif quant à l’élimination de barrières à l’avancement et à l’information. Le leader conçoit, entretient, nourrit et inspire ses équipes à livrer la mission dans le but de réaliser la vision de l’entreprise. 

Concrètement, un leader est accessible, organise régulièrement des rencontres individuelles et d’équipe pour être près de ses gens. Cette proximité lui permet de comprendre les perspectives des gens sur le terrain, d’établir avec eux des objectifs et des actions réalistes pour l’atteinte de résultats et des ambitions désirés selon le contexte.

 

Communique

La communication est un art qui demande une certaine réflexion, une prise de conscience et de l’empathie. Le leader ne cherche pas à avoir le dernier mot ou à avoir raison à tout prix, il cherche le consensus et s’assure que son message a été bien perçu et compris. 

Un leader performant comprend que ses mots ne représentent que 10 % de sa communication et que son langage corporel et son timbre de voix sont ce qui a le plus d’impact. Elle/il utilise adéquatement les différents médiums de communication à sa disposition et planifie les bonnes séquences et fréquences de diffusion pour que le message soit clair, concis et centré sur l’essence du message.   

 

Délègue et rends les autres imputables

Le leader comprend que mobiliser son équipe passe par la responsabilisation, la reconnaissance des compétences et la collaboration. Le choix du cadre de gestion est l’outil qui permet de créer un environnement de délégation performant, un vecteur d’accélération autant pour les affaires que pour la performance des capacités.

 

Soit équilibré entre le stratégique et l’opérationnel

À haut niveau, les trois rôles d’un leader sont de créer un environnement propice au succès de son équipe, d’identifier les opportunités afin de les exploiter et les risques pour les éviter. Lorsque les leaders sont trop opérationnels, c’est au détriment de la pensée stratégique, ce qui impacte directement leur capacité à réaliser leur mission première. 

Contrairement au boss qui contrôle les actions, pense et agit à court terme, le leader garde toujours une perspective à plus long terme. Il focalise sur la création de la valeur (pensée stratégique) et donc par l’atteinte de résultats versus une série de tâches. Cet objectif amène le leader à comprendre les capacités de son unité d’affaires et de ceux qui sont responsables de leur performance. Le leader comprend alors son rôle et sait adapter son approche en fonction de la personnalité, des forces et des faiblesses de chacun et mesure sa performance par le niveau de liberté d’exécution qu’il leur donne et leur capacité de définir et d’atteindre des objectifs.

 

Le leadership et vous

La performance d’une entreprise est liée à la capacité de ses leaders à identifier et à cultiver leur relève. Soyez attentif à votre style de leadership, celui des leaders de votre organisation et des leaders qui forment votre relève. Prenez le temps de les évaluer dans l’action sur une base régulière et de bâtir une culture axée sur un débat rigoureux d’idées basé sur des faits.

À propos de ce blogue

Savoir-faire est un blogue qui traite de l’immense défi qu’est l’exécution en affaires. Marc Lavallée est un entrepreneur en série qui a contribué au succès autant dans la grande entreprise que dans les «start-ups» sur le plan local, national et international. Sa passion pour l’entrepreneuriat l'a mené, depuis 7 ans, à aider plus d’une cinquante d’entreprises à augmenter leur performance. Expert dans l'implantation d’une culture d’exécution dans les PME, sa mission est de contribuer à élever la qualité des entreprises d’ici, pour qu'elles puissent mieux gagner ailleurs.

Marc Lavallée

Sur le même sujet

Quand les mots de la boss deviennent des maux...

18/11/2021 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «J'ai l'impression que ma boss ne me parle que pour me critiquer. Et ça fait mal, très mal...»

Entrevue à distance ou en personne, laquelle choisir?

Édition du 13 Octobre 2021 | Philippe Jean Poirier

RECRUTEMENT. Au plus fort de la pandémie, toute une cohorte de travailleurs s’est fait embaucher sur la base...

Blogues similaires

N’ayez pas peur des grandes erreurs

16/09/2021 | Stéphane Slogar

BLOGUE INVITÉ. Cette PME invite carrément chacun de ses employés à commettre une grave erreur par année!

Tout recommencer

BLOGUE INVITÉ. L'hiver s'annonce dur pour les minorités, déjà plus éprouvées par les conséquences de la pandémie.

CA: petit guide pour intégrer les changements climatiques

BLOGUE INVITÉ. Si votre CA n’a pas encore amorcé les discussions sur les changements climatiques, il ne faut pas tarder.