Les OKRs: un cadre de gestion que vous devez utiliser

Publié le 24/09/2021 à 14:25

Les OKRs: un cadre de gestion que vous devez utiliser

Publié le 24/09/2021 à 14:25

(Photo: Mario Gogh pour Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. Les entreprises performantes maîtrisent avec succès la capacité d’exécuter leur stratégie d’affaires. Plus spécifiquement, elles réussissent à aligner et mobiliser leurs équipes à traduire leurs stratégies corporatives en objectifs et résultats qui guident les actions de tous au quotidien.

Beau concept direz-vous, mais comment implanter une telle approche dans mon entreprise ? Pour répondre à cette question, j’ai posé la question à Matthew Cassar, cofondateur et cochef de la direction de Sherweb.

Fondée en 1998, Sherweb est un leader international du secteur des solutions infonuagiques « cloud ». Aujourd’hui, elle emploie 1 200 employés, supporte un réseau de 6 500 partenaires et est présente dans près de 100 pays.

Depuis 3 ans maintenant, Sherweb vit une forte croissance, ce qui a mis de la pression sur son équipe et sa gestion. « Plus une entreprise a de la complexité, plus il est difficile de garder l’accent sur ce qui est le plus important, de favoriser le travail interdépartemental et d’assurer une communication claire et efficace », affirme M. Cassar.

À la suite de la lecture du livre de John Doerr « Measure What Matters », son leader décide de faire un grand virage et de mettre en place l’approche « OKR », acronyme pour « Objectives and Key Results », Objectifs et Résultats Clés en français. L’approche demande de formuler des objectifs qui se réalisent par l’atteinte de résultats clés formulés en mode S.M.A.R.T. « Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel ». Lorsque cette stratégie est déployée dans l’ensemble de l’organisation, ça résulte par une clarté accrue, un accent total et une agilité enracinée autant sur le plan individuel que collectif.

Comme le dit M. Cassar, « les OKRs sont un cadre de gestion structurant qui permet la responsabilisation des dirigeants et gestionnaires à livrer ce qui est important et prioritaire pour l’organisation ». De plus, le cofondateur constate que l’approche OKR force le débat, la discussion et il insiste sur l’importance de prendre le temps pour s’aligner. Le résultat se traduit par un plus haut niveau de collaboration interdépartemental, condition essentielle de réussite dans l’exécution des initiatives d’affaires.

Les OKRs sont au cœur du cadre de gestion de Sherweb qui est animée par une cadence qui, dans son ensemble, forme la capacité d’exécuter des équipes. Cette cadence comprend la réflexion stratégique annuelle, la mobilisation des gens dans l’atteinte d’objectifs communs et la révision trimestrielle des OKRs. À travers les cycles de révisions trimestrielles, les équipes s’assurent de l’alignement continu des résultats ciblés, ainsi que de garder une agilité à l’égard des opportunités et des risques pouvant survenir durant la période.

Comme mentionné dans mon article, Recherché : temps perdu en réunion, le comité de direction concentre la majorité du temps sur les obstacles à l’avancement des résultats clés qui mèneront à l’atteinte des objectifs stratégiques de l’entreprise, à l’identification de pistes de solution et des actions à prendre.

Pour faciliter la communication, les mises à jour, la revue et la mesure de l’avancement des OKRs, M. Cassar recommande, dès le début de l’implantation, de numériser le cadre de gestion avec l’utilisation de plateformes numériques OKR. Il existe plusieurs solutions sur le marché telles que Five15, Profit.co, BetterWorks et Perdoo.

Après 3 ans, quels sont les défis, bénéfices et leçons apprises ? M. Cassar souligne que le plus grand défi est « que le virage soit partie prenante de la culture et de l’ADN de l’entreprise ».

Pour atteindre le niveau de maturité souhaité, le style de gestion du commanditaire de l’initiative doit évoluer, son engagement doit être total et être au cœur de ses préoccupations. Ceci implique que les OKRs sont un sujet de discussion constant, et ce, partout dans l’organisation. Pour l’équipe de direction, les OKRs doivent faire partie de leur quotidien ; or, la discipline et la rigueur des mises à jour doivent être au rendez-vous.

Pour M. Cassar, ce virage se solde par un succès et « ce qui importe le plus est que mon équipe exécutive, dès le début du projet, a trouvé l’approche excellente, il n’y a eu aucune résistance et encore aujourd’hui — on veut continuer de le faire ». Il soutient aussi qu’il ne croit pas qu’il y a une meilleure alternative de gestion, tout en spécifiant qu’il n’en connait pas personnellement.

Pour toutes entreprises qui considèrent l’approche OKR, M. Cassar suggère : « Ne tardez pas, plus vous débutez jeune au sein de votre entreprise, plus vous y verrez des résultats à long terme ».

Pour plus d’information sur les OKRs, n’hésitez pas à me contacter.

 

À propos de ce blogue

Savoir-faire est un blogue qui traite de l’immense défi qu’est l’exécution en affaires. Marc Lavallée est un entrepreneur en série qui a contribué au succès autant dans la grande entreprise que dans les «start-ups» sur le plan local, national et international. Sa passion pour l’entrepreneuriat l'a mené, depuis 7 ans, à aider plus d’une cinquante d’entreprises à augmenter leur performance. Expert dans l'implantation d’une culture d’exécution dans les PME, sa mission est de contribuer à élever la qualité des entreprises d’ici, pour qu'elles puissent mieux gagner ailleurs.

Marc Lavallée

Sur le même sujet

La semaine de quatre jours, c’est dans la poche

15/10/2021 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Cette transition chez Poches et fils est même utilisée comme argument pour attirer de nouveaux talents.

Démission: sept indices annonciateurs

14/10/2021 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Pour fidéliser vos employés, il est primordial de comprendre les défis auxquels ils sont confrontés.

Blogues similaires

N’ayez pas peur des grandes erreurs

16/09/2021 | Stéphane Slogar

BLOGUE INVITÉ. Cette PME invite carrément chacun de ses employés à commettre une grave erreur par année!

Tout recommencer

BLOGUE INVITÉ. L'hiver s'annonce dur pour les minorités, déjà plus éprouvées par les conséquences de la pandémie.

Un automne virtuel ou présentiel pour les CA?

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi précipiter cette décision ou risquer une contamination?