Populaires, les prêts hypothécaires fixes à court terme

Publié le 17/10/2022 à 15:07

Populaires, les prêts hypothécaires fixes à court terme

Publié le 17/10/2022 à 15:07

Le prêt hypothécaire de deux ou trois ans fournit l’option de paiements réguliers et pourrait être reconduit à un taux plus bas (variable ou autre) à l'heure du renouvellement. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Le marché devient de plus en plus exigeant pour les nouveaux acheteurs lorsqu’il s’agit d’obtenir un prêt hypothécaire. Cela étant dit, les taux d’intérêt fluctuent et dans quelques années, il est probable qu’ils se stabiliseront de nouveau à la suite de cette hausse inattendue.

Comment les acheteurs peuvent-ils rester vigilants? En obtenant un prêt hypothécaire de deux ou trois ans. En effet, cela devient actuellement l’option la plus populaire auprès des acheteurs. Le prêt hypothécaire de deux ou trois ans fournit l’option de paiements réguliers et peut par ailleurs être reconduit à un taux plus bas (variable ou autre) à l’heure du renouvellement.

 

Pourquoi un taux fixe à court terme?

Au Canada, la durée la plus courante des prêts hypothécaires est de cinq ans. On constate cependant une transition vers les prêts fixes de deux ou trois ans dans les derniers mois.

Cette tendance s’explique par plusieurs raisons. Premièrement, les taux hypothécaires ont atteint un sommet depuis janvier 2009. Cela veut dire que les acheteurs décident de supporter une charge de taux élevés maintenant pour obtenir un meilleur taux à l’heure d’un renouvellement qui viendra plus rapidement (trois ans contre cinq ans).

De nombreux propriétaires sont également plus à l’aise avec des paiements mensuels réguliers avec un taux fixe comparativement à un taux variable. Par conséquent, nous voyons aujourd’hui de plus en plus d’acheteurs choisir un prêt hypothécaire de trois ans à taux fixe.

Les gens ont raison de préférer un taux hypothécaire fixe, mais à court terme. Pourquoi? Les taux d’intérêt ont remonté, et ce scénario leur offre le meilleur des deux mondes : la possibilité de faire des paiements hypothécaires mensuels réguliers, bien qu’à un montant plus élevé, avec une occasion de renouvellement à taux plus bas deux ou trois ans plus tard.

 

Conseils

En réponse à ce changement de préférence, quelques conseils s’appliquent aux acheteurs potentiels de maisons.

Il faut premièrement prendre en considération les possibilités de prépaiement pour payer moins d’intérêt. Ceci est un atout important pour garantir un coût d’emprunt plus bas, peu importe la durée ou le type de prêt.

Il faut ensuite savoir que même si nous espérons que les taux baissent après deux ou trois ans, il est difficile de prévoir exactement l’état de l’économie dans le temps. On doit donc consulter un professionnel pour mettre en place une stratégie au moment du renouvellement.

Il est aussi important de garder en tête ses objectifs. Si des paiements plus bas sont l’objectif principal de l’acheteur, une hypothèque à court terme est une bonne idée. Si l’objectif est de rembourser l’hypothèque le plus tôt possible, ajouter des prépaiements est une bonne option. Une stratégie bien planifiée est nécessaire pour garantir les meilleurs résultats.

 

À noter : ce qui précède sont mes opinions et expériences personnelles et non la position de nesto inc. Je ne suis pas un expert hypothécaire agréé ou un courtier en hypothèques.

 

À propos de ce blogue

Président et co-fondateur de nesto, Malik Yacoubi possède une expérience de plus 21 ans en tant qu’entrepreneur et exécutif dans le monde numérique. Avant de fonder nesto, il a lancé et vendu deux entreprises en technologie; l’une en paiement mobile vendue au leader mondial du domaine, l’autre en marketing, vendue à Cossette, où il a également passé huit années comme chef de la direction numérique. En 2018, il co-fonde nesto avec trois autres associés et le fonds d’investissement Diagram. Cette chronique mensuelle se veut non seulement l’occasion de partager sa passion, mais aussi de fournir les meilleurs outils aux lecteurs en quête de leur première… ou de leur huitième maison!

Malik Yacoubi

Sur le même sujet

Construire 620 000 logements de plus d’ici 2030: impossible!

24/11/2022 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Les mises en chantier de 2022 accusent un recul face à 2021, et on s’attend aussi à une baisse pour 2023.

Conseil pour l'achat d'une première propriété dans un marché en ralentissement

Les acheteurs d’une première maison représentent traditionnellement plus de la moitié de tous les achats.

Blogues similaires

Construire 620 000 logements de plus d’ici 2030: impossible!

24/11/2022 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Les mises en chantier de 2022 accusent un recul face à 2021, et on s’attend aussi à une baisse pour 2023.

Les 5 attributs du «soft» de la productivité

12/01/2022 | Rhéal Desjardins

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi les petites organisations devraient focaliser sur l’amélioration de leur productivité?

«L'énergie verte n'est pas encore au rendez-vous», dit Eric Reguly

25/11/2022 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «Il y a 20 ans, [l’énergie verte] se développait plus rapidement qu'aujourd'hui», observe le journaliste.