Vos investissements ne doivent pas dépendre de Trump

Publié le 03/06/2017 à 08:40

Vos investissements ne doivent pas dépendre de Trump

Publié le 03/06/2017 à 08:40

La cerise sur le sundae, ça reste que ce n'est qu'une cerise. (Photo: 123rf.com)

Au mois de février dernier, nous avions commenté au sujet de décisions importantes à venir de la part de l'administration Trump aux États-Unis. 

On prévoyait annoncer une réduction significative de l'impôt des entreprises, ce qui allait propulser instantanément les profits des sociétés. Toutefois, une certaine incertitude subsistait quant à la finalisation (lire ici «l'acceptation») et le moment de la mise en place de ce genre de proposition.

Le temps passe, et les doutes s'accumulent. M. Trump émet régulièrement des commentaires controversés, et froisse des personnalités importantes avec ses décisions, autant dans le monde des affaires que dans le secteur politique. Ces fameuses baisses d'impôts promises verront-elles le jour?

Or, si vous avez acquis un titre surtout en nourrissant l'espoir de bénéficier de ces changements, vous êtes probablement déçu jusqu'à présent. C'est pourquoi nous avions mentionné ce point particulièrement important dans le blogue cité précédemment: «En tant qu’investisseur consciencieux, vous ne devriez pas acheter un titre uniquement en fonction d’un tel événement potentiel. Nous préconisons plutôt de trouver des sociétés dont l’évaluation s’avère déjà intéressante, et pour laquelle la réduction potentielle du taux d’impôt constituerait la 'cerise sur le sunday'».

On nous a récemment posé la question à ce sujet: «Si les promesses de M. Trump ne se réalisent point, qu'arrivera-t-il à vos titres qui devaient en bénéficier?». Nous avons répondu que nous devrons alors nous contenter du sunday, sans la cerise. Autrement dit, à défaut de jouir de la perfection, nous nous attendons à un résultat satisfaisant. Voilà un exemple concret de l'application de la marge de sécurité: elle vous permet de disposer en tout temps d'un plan pour «B», qui consiste ici à détenir une entreprise intéressante à prix d'aubaine, pour laquelle la survenance d'un élément-clé ne constitue pas un facteur essentiel pour produire un bon résultat en Bourse.

Dans le même ordre d'idée, on peut appliquer ce raisonnement simple à l'immobilier. Un quartier quelconque se développe, haussant les perspectives de voir monter la valeur des terrains et des immeubles déjà existants. Flairant la bonne affaire, vous faites l'acquisition d'un 6-plex situé dans ce quartier, prévoyant une revente assez rapide après l'appréciation de votre bien. 

Qu'arrivera-a-t-il si les travaux de développement sont interrompus? Votre résultat final sera tributaire du prix payé. En déboursant un prix inférieur à la valeur marchande, surtout en ne tenant pas compte du développement actuel du quartier, vous vous assurez d'engendrer un gain satisfaisant peu importe le scénario. 

Ceci étant dit, nous n'avons pas abandonné tout espoir d'assister à la réalisation de certaines promesses de M. Trump. Toutefois, les incertitudes actuelles doivent nous rappeler que «la cerise sur le sunday» ne demeure toujours... qu'une cerise.

Sur le même sujet

Trump relâche la pression commerciale sur la Chine et le consommateur américain

13/08/2019 | AFP

Donald Trump a relâché la pression mardi contre Pékin en retardant l'imposition de tarifs douaniers punitifs.

Donald Trump accuse Google de le défavoriser à l'approche des élections

13/08/2019 | AFP

Donald Trump a accusé Google de le défavoriser à l'approche de la prochaine élection présidentielle américaine.

Blogues similaires

Bourse: il n'y a pas que le conflit commercial qui dérange

Mis à jour le 10/08/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le risque que les taux négatifs de l'Europe et du Japon arrivent un jour aux États-Unis suscite l'émoi.