Vendre bas pour acheter haut

Publié le 16/11/2011 à 12:32, mis à jour le 17/11/2011 à 08:03

Vendre bas pour acheter haut

Publié le 16/11/2011 à 12:32, mis à jour le 17/11/2011 à 08:03

Photo : Bloomberg

BLOGUE.

''Acheter bas et vendre haut.'' N'est-ce pas ce que chacun de nous tente de réussir en tant qu'investisseur? Malheureusement, il arrive fréquemment que des titres évoluent dans la mauvaise direction. Utilisons l'exemple suivant :

Titre A : achat à 20$

Titre B : achat à 20$

L'entreprise du titre A annonce des résultats médiocres, et le titre plonge à 15$. Pendant ce temps, l'entreprise du titre B performe de façon brillante. Les profits grimpent et les perspectives deviennent encore meilleures qu'avant. Par conséquent, le titre s'apprécie à 25$.

Selon le principe ''acheter bas et vendre haut'', on devrait en toute logique disposer du titre B, occasionnant ainsi un gain de 5$ par action, pour ainsi racheter davantage du titre A qui est maintenant disponible à un meilleur prix.

Or, cette façon simpliste d'agir comporte une importante lacune. Elle ne tient nullement compte de la valeur intrinsèque des deux entreprises. En fait, elle favorise même l'enlisement dans le piège de l'ancrage.

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: la Banque Royale fait trembler le marché des actions privilégiées

19/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque Royale envoie un signal clair qu'elle pourrait racheter toutes ses actions privilégiées.