Uber, Lyft et la ruée vers l'or

Publié le 16/08/2019 à 13:15

Uber, Lyft et la ruée vers l'or

Publié le 16/08/2019 à 13:15

L'application Uber sur un écran de téléphone intelligent.

(Photo: Getty images)

BLOGUE INVITÉ. Une «licorne» dans le milieu de la technologie désigne une entreprise évaluée à plus d’un milliard de dollars. Récemment, de nombreuses licornes ont été introduites sur le marché boursier. Les services de covoiturage Uber et Lyft sont probablement deux premiers appels publics à l'épargne (PAPE) parmi les plus en vogue cette année.

L’introduction de ces sociétés en Bourse a généré beaucoup d’enthousiasme. Bien qu’elles tirent parti de puissants effets de réseau, leur rentabilité reste encore illusoire, car les deux entreprises se font la guerre en investissant massivement dans la recherche et le développement, ainsi que dans la vente et le marketing. Dans leurs premiers rapports en tant que sociétés négociées en Bourse, Lyft et Uber ont déclaré des pertes de 211M$ et de 478M$, respectivement.

Pourquoi faire face à toute cette incertitude alors qu’il existe d’autres moyens beaucoup plus sûrs d’être exposé aux entreprises de technologie?

Uber, par exemple, a déclaré lors de son introduction en Bourse qu'elle avait versé 58 millions de dollars à Google pour utiliser Google Maps de 2016 à 2018. Au cours de la même période, la compagnie a effectué 103 milliards de dollars de trajets via sa plateforme. La technologie de cartographie de Google apporte énormément de valeur au service d’Uber et ce service vaut probablement davantage que le .05% payé (58M$/103G$). Au fil du temps, ce nombre va certainement augmenter pour le bénéfice des actionnaires d'Alphabet.

Lyft, de son côté, a admis sa dépendance à Amazon. La société a annoncé qu'elle s'était engagée à dépenser au moins 300 millions de dollars au cours des trois prochaines années sur Amazon Web Services (AWS). En termes simples, AWS fournit la puissance de calcul et le stockage de données via sa technologie infonuagique. Plus vous passez de temps à utiliser un fournisseur du nuage, tel qu'AWS, et plus il est difficile de changer de fournisseur. Cela vaut encore plus pour un service tel que Lyft qui se démarque par sa disponibilité immédiate, 24 heures par jour et 7 jours sur 7.

Cette situation nous rappelle l’époque de la ruée vers l'or en Californie dans les années 1800. De nombreuses personnes ont quitté leur domicile et voyagé très loin pour trouver de l’or mais peu se sont vraiment enrichis. L'argent a plutôt été obtenu par ceux qui ont vendu les pics et les pelles aux prospecteurs! Dans cette nouvelle ruée vers l'or numérique, les investisseurs pourraient préférer se concentrer sur les sociétés fournissant les outils aux licornes.

Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital

 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Sur le même sujet

Amazon s'excuse d'avoir menti sur les conditions de ses travailleurs

Oui, certains de ses employés sont contraints d'uriner dans des bouteilles d'eau, a reconnu la société.

Amazon ouvre une épicerie sans contact ni caisses à Londres

04/03/2021 | AFP

Le commerce de Londres est le premier d'Amazon hors des États-Unis.

Blogues similaires

Bourse: se construire un portefeuille pour l’imprévisible

L'inflation et une hausse des impôts américains sont les nouveaux soucis, mais nul besoin de chambouler son portefeuille

Acheter des actions de Lion Électrique avant même son entrée en Bourse?

09/04/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Est-il sage de miser sur les actions de Northern Genesis Acquisition avant la fusion avec Lion Électrique?