Savoir reconnaître les gains chanceux

Publié le 21/02/2011 à 00:16, mis à jour le 21/02/2011 à 00:33

Savoir reconnaître les gains chanceux

Publié le 21/02/2011 à 00:16, mis à jour le 21/02/2011 à 00:33

© Konstantin Kirillov | Dreamstime.com

BLOGUE.

Tous les investisseurs seront d'accord pour dire qu'il est fort agréable de réussir en bourse. L'enrichissement qui découle de la sélection et de la détention d'un titre quelconque constitue une preuve de succès. Cependant, ce n'est parfois pas le cas. Le facteur ''chance'' joue un certain rôle. Et l'essentiel ici, ce n'est point d'écarter totalement ce fameux facteur, mais plutôt de savoir reconnaître les moments où il a été présent.

Comme le disait si bien Peter Lynch, un auteur et gestionnaire bien connu, ce n'est pas parce qu'un titre monte que c'était une bonne idée de l'acheter. À l'inverse, un titre qui s'effondre ne signifie pas nécessairement que c'était une mauvaise idée de l'acheter. Le titre Mastech Holdings Inc (MHH-A) pourrait servir d'exemple.

Cette petite entreprise fournit du personnel temporaire et permanent dans le domaine de la technologie de l'information ainsi que dans le secteur de la santé. Nous avions acquis des actions à un peu plus de 3$ au cours de l'année 2010. Durant la crise financière, les profits avaient considérablement diminué, puisque les employeurs avait sabré dans leur personnel. Acheter un tel titre signifiait donc un investissement dans la reprise économique. Cependant, les résultats du dernier trimestre nous ont laissés indifférents, alors que ceux-ci ne s'étaient que légèrement améliorés.

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Bourse: le temps de miser sur l'industrie automobile?

12/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres boursiers des constructeurs automobiles ont été lourdement affectés par la COVID-19.