Sans liberté, on obtient la corruption

Publié le 16/03/2010 à 12:40

Sans liberté, on obtient la corruption

Publié le 16/03/2010 à 12:40

BLOGUE.

Êtes-vous fatigués d'entendre parler de corruptions et de malversations dans les médias? Avez-vous l'impression que le gouvernement trempe un peu plus chaque jour dans des activités suspectes? Pensons à la FTQ-Construction, aux scandales des commandites ou encore à la collusion au niveau de l'octroi de contrats pour les infrastructures.

Et bien, mauvaises nouvelles! Ce phénomène prendra de l'ampleur. Et plus on tentera de corriger la situation en élargissant les pouvoirs de la fonction publique, plus le cancer qu'est la corruption deviendra généralisé.

Ce n'est plus un secret : les pays communistes et socialistes constituent les états dans lesquels la corruption est la plus présente. Il y a donc un lien important à faire ici :

SUPERVISION PAR L'ÉTAT = CORRUPTION.

La raison est simple. Plus l'état contrôle la vie des gens, plus la liberté de ces derniers est réduite. Or, il ne faut pas grand chose pour transformer une simple transaction d'affaires en acte de corruption. Tout ce qu'il faut, c'est une loi interdisant la transaction, ce qui crée un désiquilibre entre l'offre et la demande. Par exemple, lorsqu'une compagnie d'assurance verse une commission à un agent, il s'agit d'une transaction. Mais si la compagnie d'assurance appartient au gouvernement, et que les commissions sont illégales, tout versement d'argent pour inciter un agent à offrir un produit serait considéré comme un pot-de-vin.

Observez-bien le phénomène : la corruption se retrouve presque toujours dans la fonction publique, et non dans le domaine privé, où la surveillance est bien plus efficace. Le gouvernement détient le pouvoir de cacher l'information, car il fait lui-même les lois. Et chaque fois qu'un comité ou un organisme de contrôle quelconque est mis sur pied, on augmente le potentiel de corruption.

Plus le gouvernement contrôle notre société, plus la liberté des individus est réduite. Il faut donc très souvent faire appel à la corruption pour obtenir ce que l'on veut.

 

Blogues similaires

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Bourse: comment s'inspirer des plus grands investisseurs de l'histoire

BALADO. François Rochon commente les philosophies de Philip Fisher, Peter Lynch, Benjamin Graham et Warren Buffett.