Comment éviter les situations de «tout ou rien»

Publié le 04/01/2016 à 12:54

Comment éviter les situations de «tout ou rien»

Publié le 04/01/2016 à 12:54

(Photo: Shutterstock)

Vous arrive-t-il d'investir dans un titre, de perdre au moins 30% et plus, et de vous vous demandez maintenant si vous devez vendre ou plutôt racheter?

Cette situation particulière survient principalement dans les cas où le modèle d’affaires de la société est instable ou lorsque le bilan est particulièrement endetté. Nous nous attarderons sur le deuxième élément, puisqu’il peut souvent être évité simplement en consultant les états financiers de la société.

En tant qu’investisseur, on sait que pour évaluer un titre, on doit actualiser le flux de trésorerie à recevoir à travers le temps. Une façon rapide et efficace de procéder à cette évaluation consiste à calculer le ratio cours/bénéfices. Par «bénéfices», nous sous-entendons les profits ajustés. Ces ajustements comportent normalement des gains ou des pertes non récurrents, ainsi que des amortissements et dépenses en capital reliés aux actifs. De cette façon, on obtient un portrait plus juste des profits pour procéder au calcul.

Or, un autre facteur doit être considéré: le bilan. Une société qui affiche une généreuse encaisse mérite une meilleure évaluation qu’une autre qui croule sous les dettes. C’est pourquoi nous utilisons parfois la «valeur d’entreprise», qui inclut un ajustement selon l’encaisse ou la dette d’une société.

Lorsqu’un titre plonge de 30%, est-ce qu’il se négocie soudainement à 70% de sa valeur précédente? Prenons l’exemple de la société ABC, dont le prix de l’action s’élève à 10$. Elle est grevée d’une dette équivalente à 8$ par action. Son titre dégringole à 7$. Qu’en est-il de la valeur de l'entreprise?

Blogues similaires

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

En quoi une inversion de la courbe des taux peut avoir des impacts sur le système financier?

13/09/2019 | Denis Lalonde

BALADO. Luc Girard parle des impacts potentiels de l'inversion de la courbe des taux d'intérêt aux É-U sur l'économie.