Les dividendes en actions : est-ce payant?

Publié le 25/01/2011 à 13:48, mis à jour le 26/01/2011 à 09:31

Les dividendes en actions : est-ce payant?

Publié le 25/01/2011 à 13:48, mis à jour le 26/01/2011 à 09:31

© Mycoolsites | Dreamstime.com

BLOGUE.


Un lecteur nous a interrogés à propos des dividendes en actions par rapport aux dividendes en argent. Il se demande quel type de dividendes est préférable.


Analysons un exemple concret avec le titre Wilshire Bancorp (WIBC-Q). Le 15 mai 2003, l'entreprise versa un dividende en actions de 10%. Par conséquent, si vous possédiez 100 actions de cette banque en 2003, vous auriez reçu 10 actions supplémentaires. Vous seriez alors détenteur d'un total de 110 actions. Mais lequel est-il le plus avantageux? Le dividende en actions ou un dividende en argent correspondant à 10% de la valeur marchande de l'entreprise?


Tout d'abord, il est crucial de comprendre ce qu'est un dividende en actions. Il s'agit tout simplement d'un fractionnement. La plupart des entreprises boursières s'adonnent à des fractionnements sur une base régulière. Par exemple, lorsqu'un titre atteint une valeur élevée (disons, 80$), la direction optera souvent pour doubler le nombre d'actions. Le prix en bourse devient donc 40$ au lieu de 80$. Le but visé consiste à conserver le prix à un niveau qui favorise la liquidité du titre. Cependant, pour l'investisseur, absolument rien ne change. Il détient deux fois plus d'actions qu'auparavant, mais chacune de ces actions affiche une valeur deux fois moins élevée.


À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

01/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont marqué l'actualité boursière? SNC-Lavalin et Facebook en font partie.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

25/01/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Après une chute de 25%, elle connaît son plus fort gain en dix ans. Le hic: ce n'est pas celle que vous espériez.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.