Les dirigeants méritent-ils leur salaire?

Publié le 25/10/2011 à 12:44, mis à jour le 25/10/2011 à 13:11

Les dirigeants méritent-ils leur salaire?

Publié le 25/10/2011 à 12:44, mis à jour le 25/10/2011 à 13:11

Pour justifier une rémunération, on peut observer le rendement d'une compagnie. Crée-t-elle de la richesse? Effectuons une comparaison entre une grande entreprise, JP Morgan, et une à taille très modeste, Jewett-Cameron Trading & Co. Le graphique qui suit est tiré du site Yahoo.com, et montre l'évolution du prix de ces deux titres pour les cinq dernières années :

 

http://chart.finance.yahoo.com/z?s=JCTCF&t=5y&q=l&l=on&z=l&c=JPM&a=v&p=s&lang=en-US&region=US

Comme on peut le constater, JP Morgan a beaucoup moins bien performé. Il faut toutefois rajouter le dividende versé par cette banque, ce qui ramène le rendement sur 5 ans à un niveau presque nul. Notons également que le secteur bancaire s'est avéré particulièrement difficile durant la crise, alors que Jewett-Cameron, un manufacturier et distributeur de divers produits, n'a pas eu à faire face à une crise de liquidités aussi sévère.

Toutefois, on peut facilement se questionner sur le fait que M. Boone se paie un salaire si peu élevé, alors que sa société a engendré un bon rendement pour ses actionnaires durant la période visée. Chez JP Morgan, on assiste à tout le contraire. Les actionnaires ne se sont pas enrichis, contrairement à M. Dimon. À n'en point douter, il existe une culture chez les grandes corporations qui prônent de plus en plus les gros salaires, même si les actionnaires jouissent d'un rendement médiocre ou ordinaire.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: vers trois ou quatre baisses de taux de la Banque du Canada

17/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque du Canada réduira son taux directeur à 3 ou 4 reprises d'ici décembre, selon Sébastien Mc Mahon.