L'encaisse est-elle la meilleure option ces temps-ci?

Publié le 11/10/2019 à 11:36

L'encaisse est-elle la meilleure option ces temps-ci?

Publié le 11/10/2019 à 11:36

Une pile de dollars américains.

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Au cours des dernières semaines, les gens riches ont augmenté leurs positions en encaisse par crainte d’une récession imminente. Le milliardaire canadien Jim Pattison a déclaré à Bloomberg que sa société avait accumulé des liquidités ces six derniers mois en raison des tensions commerciales. M. Pattison, souvent appelé «le Warren Buffett du Canada», possède divers actifs, allant de supermarchés au Guiness World Record, bref c’est une légende du monde des affaires au pays. Alors naturellement, quand il parle, les gens l’écoutent. Dans cet article, un sondage révèle que la majorité des bureaux de gestion de patrimoine familial s'attendent à une récession en 2020 et que 42% des répondants ont augmenté leur encaisse.

Si l'on pouvait vraiment prédire une récession, il est évident que détenir des liquidités par anticipation serait la bonne décision. Malheureusement, nous n’avons encore trouvé personne qui puisse prédire les récessions avec justesse.

Pour notre part, nous détenons généralement des liquidités importantes seulement lorsque nous avons vendu un titre qui a atteint sa juste valeur et que nous n’avons pas trouvé un autre titre bon marché pour le remplacer, et non pas parce que nous prévoyons une récession.

Alors, comment cet actif si populaire, l’argent, a-t-il fait à long terme? Comme le montre le graphique ci-dessous, établi à partir des données du célèbre professeur financier Jeremy Siegel, le dollar américain (la monnaie de réserve mondiale) au cours des 200 dernières années a dégagé un rendement annuel de -1,4% en valeur réelle. L'inflation a progressivement grugé le pouvoir d'achat du dollar. Bien que ce soit contre-intuitif, le fait de garder des dollars américains en encaisse fait perdre de l'argent. L'or n'a pas fait beaucoup mieux non plus, il a dégagé un maigre 0,5% en termes réels.

Les bons du Trésor et les obligations ont à peine suivi l'évolution de l'économie, à 2,7% et 3,6% en termes réels, respectivement. Et comme d'habitude, les actions sont une nouvelle fois gagnantes. Elles ont capturé la productivité du système capitaliste, qui crée continuellement de la richesse.

Terminons là où nous avons commencé, avec M. Pattison. Il serait peut-être préférable de regarder de plus près ce qu'il fait et non ce qu'il dit. Le mois dernier, il a fait une offre d’achat sur les 49% des actions qu’il ne possédait pas déjà de Canfor, un producteur de bois d'oeuvre. Visiblement, cet investisseur trouve encore de nombreuses façons d’utiliser ses liquidités malgré son jeune âge de 91 ans, alors pourquoi ne pas l’imiter?

Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital

 

Sur le même sujet

3,70$

Édition de Juin 2019 | Claudine Hébert

C’est le montant moyen qu’a offert la fée des dents par jeune enfant nord-américain en 2018. « Il s’agit...

Vous êtes optimiste? Gare à vos finances!

26/04/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est que l'optimisme biaise les décisions financières de manière dramatique, selon deux études...

Blogues similaires

Le vent tourne-t-il en Bourse?

BLOGUE. Un seizième record pour le S&P 500 cette année suscite encore la méfiance.

L'évaluation des investissements responsables relève du Far West

15/11/2019 | Denis Lalonde

BALADO.Les investissements responsables sont là pour durer mais leur évaluation relève du Far West, dit François Bourdon